Fading SUNS- Frontiéres.

Réservé aux membres.
Résumé, compte rendu, impression des joueurs des séances précédente.
Récit et nouvelle en tout genre.
Avatar de l’utilisateur
yoman
Membre actif
Messages : 656
Enregistré le : 12 juillet 2007, 07:42

Fading SUNS- Frontiéres.

Message non lupar yoman » 04 avril 2016, 17:10

Le résumé fait pas Slyden: Merci! :D

résumé de la partie de Fading Sun (avec sans doute quelques erreurs ou oublis)

1-Les récits du doyen

L’histoire commence au moment ou l’expédition dans la proche cité « d’Aeris » rallie la phénix. La capitaine faite le point sur l’état du Phénix: le train d’atterrissage nécessite de grandes réparations. L’aide de Statam et de la baronne Tana, les deux autres membres d’équipages capables de réparer est nécessaire pour rafistoler l’appareil rapidement. (pendant la nuit)
La population locale a apporté des vivres jusqu’au Phénix et prépare des festivités en l’honneur de l ‘équipage « les libérateurs » , qui vont libérer la planète du joug des Vuldrock.
Tout plan de rebellion semble vouer a l’échec: manque d’armes, manque de soutient. Même si un plan audacieux et miraculeux parvenait à chasser les Vuldrock que pourrait la population face à une contre attaque massive?
Néanmoins, un doyen local (nom oublié) , permet d’apprendre de précieux renseignements susceptibles de changer la donne:
-Une autre espèce intelligente vie sur la planète: les Alunis. Ceux ci commerce avec la population locale. L’espèce est très particulière: au cours de mues successives elle semble finir par devenir un véritable monstre marin géant. (Cela fait penser aux vers des sables dans dune). Surtout on apprend de ce doyen d’anciennes légendes mentionnant que c’est la colère destructive des Alunis qui semble avoir forcé les Tana à s’enfuir de la planète. L’origine de cette colère demeure inconnue.
-Quelques Tana se sont enfuis vers Elysia, une autre île de la planète. (il y a environ 1000 ans)

2-Une rencontre insolite

Le vaisseau est réparé tant bien que mal durant la nuit. Les Tana, la baronne et Rodrigues décident de se rendre sur Elysia pour y découvrir des indices sur l’ancienne présence Tana. Le trajet en volant à la surface de l’océan se fait sans incidents (crainte de tempêtes soniques préférées à la présence Vuldrock en haute altitudes)
Le phénix survolent rapidement les trajets fluviaux d’Elysia. Quelques grandes tours en ruines et quelques villages primitifs d’aborigènes sont aperçus.
Il est décidé d’entrer en contact avec la population locale et l’appareil est posé a proximité de l’un d’eux. Le train d’atterrissage s’enfonce dans un sol trop meule et se coince dans la roche.

Une expédition est mené vers le village a quelques heures de marche. La population semble fêter quelque chose et vénérer une entité reptilienne représentée sur un totem. Le contact se passe bien. La population parle du « maitre » et que celui ci va venir dialoguer avec les Tana. C’est avec une grande surprise qu’un vaisseau spatial fait son apparition: une sorte de soucoupe volante ne ressemblant pas aux vaisseaux spatiaux habituels. Un Vao encadré de deux gardes imposants fait son apparition et accepte de parler aux Tana dans un dialecte approximatif.
Le vao semble affirmer que la planète n’a jamais appartenu aux Tana.
Il mentionne au cours de la discussion « échappés d’une cage » sans que l’on comprenne si il s’agit des humains en général ou des Tana.
La colère des Alunis semble avoir pour origine la perception de la violence. La sensibilité des Alunis est exacerbé lors de la saison des amours qui doit avoir lieu dans un mois. (Information recueillie auprès de la population et du calcul de la période lunaire)
Le Vao semble compter sur les Tana pour chasser les Vuldrock avec l’aide de la colère des Alunis. (Interprétation déduite et non clairement affirmée)
« Quand vous serez prêt, vous demanderez ordre du maître ». Sur cette dernière parole le Vao se retire.

note: Les Vao sont non expansionnistes et non agressifs. Leur technologie est supérieure à celle de la civilisation humaine. Lorsque les humains ont abusé de leur autorité sur des planètes colonisées qui s’avéraient être sous protectorat Vao, les conflits qui en ont résultés se sont soldés par d’écrasantes défaites des colonisateurs.

3-Le vestige du passé

Après quelques discussions, l’équipage du Phénix conclue qu’il dispose d’un mois pour déclencher une rebellion de la population locale face à l’occupation Vuldrock. Si celle ci se déclenche au moment de la saison des amours des Alunis, l’hypersensibilité des ses derniers à cette période déclenchera leur colère destructrice.
Seul soucis: on ignore totalement si celle colère sera ciblée ou complètement aveugle. Aucun plan pour déclencher une rebellion pour le moment: le déficit logistique demeure.

Apprenant l’existence d’antiques ruines civilisées à proximité, les Tana décident d’entreprendre une mission d’investigation pour en apprendre davantage sur la présence passé des Tana sur cette planète. Il faudrait 15 jours a pieds pour se rendre sur les lieux des ruines et la jungle semble interdire l’utilisation du véhicule blindé. Malgré le manque de réparation et un train d’atterrissage mal positionné dans le sol il est nécessaire d’utiliser le Phénix. La manoeuvre de décollage se passe mal et le train d’atterrissage casse.
Avec une certaine angoisse du pire, miraculeusement, le phénix parvient a se poser parfaitement au sommet de la tour en ruine.
L’endroit s’avère être un ancien emplacement militaire Tana. Le phénix nécessitant une vitale réparation de son train d’atterrissage, le vaisseau est bloqué une dizaine de jour pour reconstruire un train d’atterrissage à l’aide d’un précieux métal trouvé sur les lieux.
D’importants indices sont trouvé sur les lieux:
-un boite en métal aux armoiries des Tana à ouverture électronique. Après piratage du mécanisme de fermeture cela s’avère être le mécanisme déclencheur à distance d’une arme atomique. (aucune indication sur l’intensité de la bombe, son existence réelle ou sa cible)
-Deux consoles de renseignements en état de marche sont trouvé dans un local préservé: l’une comporte des datas sur les anciennes légendes de la planète. L’autre décrit l’emplacement des garnisons, caches militaires et défense de la planète. (il y a 1000 ans). Un carnet de note est également trouvé. (je ne sais plus ce qu’il recelait, peut être des codes pour l’arme atomique?). Et la baronne Tana avait également trouvé quelque chose que je ne me rappelle pas.

Grace aux datas trouvés, il est décidé de monter un semblant de rebellion avec l’aide de la population locale. La cible sera le palais à proximité de l’astroport.
Ce qu’on fait les Tana par le passé pour déclencher la colère des Alunis demeure inconnu.

4-Préparatif d’une mort annoncée

Le retour vers la cache près Aéris se passe bien et pour une fois le train d’atterrissage tient. Les caches militaires permettent de récupérer et de réparer une quarantaine d’armes automatiques , une dizaine de fusils lasers, un pistolet a plasma, un lance roquette, une armure en « sera-metal » (liste approximative de mémoire avec sans doute des oublis ou des erreurs. Principalement il s’agit de la liste de la première cache d’arme j’ai complètement oublié ce qu’on apporté les deux autres caches vidées la dernière semaine par les mercenaires de l’équipage.)
Une quarantaine d’autochtone sont recrutés et on leur enseigne les rudiments du maniement des armes.
Les datas militaires au sujet du palais sont passé aux cribles par Nikita (comprehension militaire) et la capitaine (extraction des datas de la machine pensante) afin d’établir la meilleure stratégie militaire. (6 succès pour Nikita)
La veille de l’attaque, le phénix se rend pour Elysia pour demander les ordres du « maitre ».
Fin de l’épisode

Dans le prochain épisode:
-Que va dire le Vao?
-Entre le feu des Vuldrock et la colère de Alunis, quels membre d’équipage survivra pour raconter cette histoire aux descendants Tana?
Fichiers joints
Sans titre.jpg
L'Honneur, c'est ce que l'on ne peut vous prendre et ce que l'on ne vous donnera jamais...

Comment savoir que tu en as?

Ne t’inquiètes pas de cela. Cela grandit en toi, et cela te parle. Tout ce que tu as à faire c'est d'écouter.

Retourner vers « C'qu'y s'est passé la dernièr'fois »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités