One Shoot_ Mass Effect Beyond - "Sous Haute Tension"

Réservé aux membres.
Résumé, compte rendu, impression des joueurs des séances précédente.
Récit et nouvelle en tout genre.
Avatar du membre
Syntch
Membre actif
Messages : 21
Enregistré le : 16 février 2018, 11:39

One Shoot_ Mass Effect Beyond - "Sous Haute Tension"

Message non lupar Syntch » 27 janvier 2019, 00:38

"Sous Haute Tension - Part 1"

Date : 25/01/19

Quatre personnages joueurs participants :

Visidyus (Ocelot)

Image

Valentius (After)

Image

Ostol (Vinzz)

Image

Yugik (Dibolic)

Image

2186

Réunion à la Citadelle :

Après que nos chacun de ces destinataires aient été chacun contacté par un mystérieux message, nos invités se mêlent peu à peu à l'endroit qui leur a été indiqué : l'entrée de l'arène virtuelle d'Armax Arsenal sur la célèbre rue du SilverArgent Strip. Peu à peu, chacun d'entre eux se doute du caractère criminelle et secrète de la mission, et qu'ils ne seront pas les seuls embrigadés pour réaliser ce fameux contrat. Le début stimule le stress chez certains qui sent le piège tendu d'anciennes connaissances peu recommandable, tandis que d'autres ni voient que la douce saveur de nombreux crédits. Personne ne doit les suivre. La consigne est clair.

Quelqu'un les contacte par radio, un de nos amis galarien de par son expérience reconnait ici la voix d'un Drell, le contact les attends dans un carré privé, au casino un peu plus loin de là. Même si nos mercenaires forcés ne se connaissent pas, certains plus perspicace ont bien remarqué leur futur coéquipiers. Tous et au fur et à mesure se dirigent à l'entrée. Ils se jaugent mutuellement du regard. Dans un silence pesant. La porte s'ouvre et laisse entrevoir un Drell à la peu rocailleuse et bleu-verte dans la pénombre dispersé par les néons blancs. Celui ci semble en alerte, professionnel à la voix de roc, il demande de vérifier leur arrière une dernière fois et de verrouiller la porte. Nos héros comprennent et se rendent bien compte : quelque soit les contraintes ou les intérêts dans cette affaire, le refus est prohibé.

Aucune identification sur lui, le Drell tend l'appât du gain à un Valentius prudent, et malgré que les yeux de nos compagnons ne peuvent juger de l'origine de l'organisation derrière cette affaire, celle-ci semble avoir la main longue : un fichier source biométrique de Valentius leur est tendu sous le bout de leur nez. Un fichier impossible à avoir sans passer au moins par des accréditations de SPECTRE, un fichier impossible à sortir des archives de la Citadelle. Comme carte de garantie, il lui envoie une copie pour que celui-ci vérifie bien, à la fin les autres auront droit à la même faveur en plus d'un paquet de crédit considérable : celui de disparaître de la circulation et de changer d'identité. Un point sur lequel Valentius et Yugik, plus discret, semble s'accorder.

Une petite avance leur ai fait, Visidyus ne se montrant qu'intéressé par l'argent, ainsi que les enjeux de la mission : extraire des données gardés au secret d'un complexe souterrain Palaven, monde natal Turien. Les coordonnées de ce bunker sont répertoriés dans une Tour de Communication au cœur de la "Ville aux ailes d'acier" de Fkaron, ville industriel et militaire Turienne, au passé historique pour sa petite prison. Selon l'agent Drell, le bunker est supposé se trouver également dans cette ville fortifié et surveillé, mais la seul information qu'il peut donner est qu'il serait dans la base d'historique principale de cette tour de communication. Les données à extraire dans ce bunker sont bien plus précieux que ce que les Turien pensent. En effet son "organisation" aurait eu droit à des morceaux partiels de ces données et en aurait compris et vu le potentiel énorme, avant le cloisonnement imposé par les Turiens. Ils ont besoin du reste pour remonter le puzzle. Ils leur indiquent les mots clefs pour retrouver les données, puis leur conseille fortement de revenir sur Novéria leur apporter ces données... auquel quoi ils seront les retrouver. Avant de partir, il leur fait savoir qu'ils devront se débrouiller seul.

Certains ayant un passif plus lourd que d'autres, notre groupe d'aventurier décident d'acheter des fausses cartes d’identifications pour se rendre dans les villes de Palaven. Barla Von, agent principal du Courtier de l'Ombre sur la Citadelle, leur en octroi en échange de quelques crédit et d'informations à glaner chez les services secrets Turiens. Ce qui frappe Valentius, c'est que la personne qui l'a chargé de cette mission arrive à en savoir plus sur lui que le Courtier de l'Ombre... et en aucun cas ils ne faudrait froisser les deux. Notre équipe accepte le marché du Volus et vont en partance d'Askra, ville voisine de leur objectif : Fkaron.

Voyage sur Palaven :

Bien toujours silencieux, nos aventuriers discutent rapidement de comment ils vont pouvoir passer la sécurité pour accéder aux coordonnées du bunker, quelque part dans la Tour. Valentius et Visidyus connaissent bien leur peuple et tout deux ont passé leur formation militaire, ce qui conforte leur avantage. Les deux ne semblent guère apprécier la Hiérarchie ce qui ne les empêchent pas de réaliser cette mission d'ailleurs. Yugik, la galarien tech, accompagné de son méca chien semble s'y connaitre pas mal en technologie, même s'il a air perplexe sur la mission. Tandis que les motivations de son comparse galarien, Ostol, le plus silencieux de la bande, semblent bien plus nébuleuses.

La ville résidentiel d'Askra :

Arrivé sur place dans l'astroport de la petite ville, l'esprit se veut au renseignement. Plus ils en savent sur cette Tour et ses environs mieux ça vaut. Askra, petite ville résidentiel, a pour seul intérêt de nourrir et loger le personnel civil et militaire de Fkaron. Il n'y a pas de sécurité élevé, juste au niveau du quai de l'astroport où partent les navettes du personnel, et du matériel jusqu'aux usines d'assemblages de la flotte Turienne. En effet Fkaron est connu sur Palaven pour la dimension de ses chantiers navals, capable d'assembler croiseurs mais aussi cuirassés. Trouvant une chambre dans un hôtel, nos deux compagnons Turiens iront voir au bar du rez de chaussé pour glaner quelques informations sur la ville, auprès d'une équipe de mécaniciens et d'ingénieurs en grande pompe. En effet, ceux-ci viennent de fêter la construction du super-cuirassé Turien le "Dominion", un vaisseau qui devait accompagner l’Ascension lors de ses pèlerinage politiques et sécuritaires quotidiens dans l'espace concilien. Se joindre à la fête semble être une bonne idée.. entre chants de guerres traditionnels turiens et bières dextro-aminé, difficile d'entendre ou de trouver des informations pertinentes.

Yugik, cloîtré d'abord dans la chambre à réfléchir comment arriver à trouver de bonnes sources d'informations, décide de descendre rejoindre nos deux autres Turiens. Ostol quand à lui s'est exilé à un relais de communication Extra-planétaire d'où il a pu tirer les plans partiels de la Tour... ainsi que les historiques de déplacements de l'étage principal. Au final, ce-dernier rejoindra les autres au bar, avec l'équipe turienne toujours d’aplomb. Le chef d'équipe laissera entendre néanmoins que la sécurité est moindre qu'au niveau des usines en ce qui concerne les zones de ravitaillement.
Le soir l'équipe rentre et nos infiltrés font de même : tous les outils sont là, il n'y a plus qu'à préparer le plan.

Le quai d'Askra :



La Tour de Communication :

SUITE BIENTÔT
Image