Paroles.

Réservé aux membres.
Salon dédié à vos musiques favorites.
Avatar de l’utilisateur
Psychopat
Membre actif
Messages : 2102
Enregistré le : 08 août 2007, 00:57

Re: Paroles.

Message non lupar Psychopat » 04 décembre 2008, 20:22

Allez, une très bien dans l'air du moment:

Tryo
l'hymne de nos campagnes


Si tu es né dans une cité HLM
Je te dédicace ce poème
En espérant qu'au fond de tes yeux ternes
Tu puisses y voir un petit brin d'herbe
Et les mans faut faire la part des choses
Il est grand temps de faire une pause
De troquer cette vie morose
Contre le parfum d'une rose

[Refrain] :
C'est l'hymne de nos campagnes
De nos rivières, de nos montagnes
De la vie man, du monde animal
Crie-le bien fort, use tes cordes vocales!

Pas de boulot, pas de diplômes
Partout la même odeur de zone
Plus rien n'agite tes neurones
Pas même le shit que tu mets dans tes cônes
Va voir ailleur, rien ne te retient
Va vite faire quelque chose de tes mains
Ne te retourne pas ici tu n'as rien
Et sois le premier à chanter ce refrain

[Refrain]

Assieds-toi près d'une rivière
Ecoute le coulis de l'eau sur la terre
Dis-toi qu'au bout, hé ! il y a la mer
Et que ça, ça n'a rien d'éphémère
Tu comprendras alors que tu n'es rien
Comme celui avant toi, comme celui qui vient
Que le liquide qui coule dans tes mains
Te servira à vivre jusqu'à demain matin!

[Refrain]

Assieds-toi près d'un vieux chêne
Et compare le à la race humaine
L'oxygène et l'ombre qu'il t'amène
Mérite-t-il les coups de hache qui le saigne ?
Lève la tête, regarde ces feuilles
Tu verras peut-être un écureuil
Qui te regarde de tout son orgueuil
Sa maison est là, tu es sur le seuil...

[Refrain]

Peut-être que je parle pour ne rien dire
Que quand tu m'écoutes tu as envie de rire
Mais si le béton est ton avenir
Dis-toi que c'est la forêt qui fait que tu respires
J'aimerais pour tous les animaux
Que tu captes le message de mes mots
Car un lopin de terre, une tige de roseau
Servira la croissance de tes marmots !(x2)

[Refrain]


http://www.dailymotion.com/video/xgt0_tryo-lhymne-de-nos-campagnes
"Allez tous vous faire déchirer..."



Asako Moharu :
"Un rikugunshokan infaillible peut-il commettre une erreur Daïdoji-san ?"
Daïdoji Asami :
"Un rikugunshokan Grue ou un rikugunshokan Lion Asako-sama ?"

Avatar de l’utilisateur
yoman
Membre actif
Messages : 698
Enregistré le : 12 juillet 2007, 07:42

Re: Paroles.

Message non lupar yoman » 08 décembre 2008, 13:47

Allez du Red Hot:

Around the world

Around the world
Around the world
All around the world
We could make time
Rompin and a stompin
cause Im in my prime
Born in the north
And sworn to entertain ya
cause Im down for
The state of pennsylvania

I try not to whine
But I must warn ya
bout the girls
From california

Alabama baby
Said hallelujah
Good God girl
I wish I knew ya

I know I know for sure
That life is beautiful around the world
I know I know its you
You say hello and then I say I do

Come back baby
cause Id like to say
Ive been around the world
Back from bombay

Fox hole love
Pie in your face
Living in and out
Of a big fat suitcase

Bonafide ride
Step aside my johnson
Yes I could
In the woods of wisconsin

Wake up the cake
Its a lake shes kissin me
As they do when
When they do in sicily

I know I know for sure
That life is beautiful around the world
I know I know its you
You say hello and then I say I do

Where you want to go
Who you want to be
What you want to do
Just come with me

I saw god
And I saw the fountains
You and me girl
Sittin in the swiss mountains

Me oh my o
Me and guy o
Freer than a bird
cause were rockin ohio

Around the world
I feel dutiful
Take a wife
cause life is beautiful

I know I know for sure
$%%&*^&^$#$@##%&^*(*(&%%^$%$
I know I know its you
&*%^$#@#$%^&*&()**%%$#@#$%*%

Mother russia do not suffer
I know youre bold enough
Ive been around the world
And I have seen your love
I know I know its you

You say hello then I say I do


The otherside

[Refrain] :
How long how long will I slide
Separate my side I don't
I don't believe it's bad
Slit my throat
It's all I ever

I heard your voice through a photograph
I thought it up it brought up the past
Once you know you can never go back
I've got to take it on the otherside

Centuries are what it meant to me
A cemetery where I marry the sea
Stranger things could never change my mind
I've got to take it on the otherside
Take it on the otherside
Take it on
Take it on

[Refrain]

Pour my life into a paper cup
The ashtray's full and I'm spillin' my guts
She wants to know am I still a slut
I've got to take it on the otherside

Scarlet starlet and she's in my bed
A candidate for my soul mate bled
Push the trigger and pull the thread
I've got to take it on the otherside
Take it on the otherside
Take it on
Take it on

[Refrain]

Turn me on take me for a hard ride
Burn me out leave me on the otherside
I yell and tell it that
It's not my friend
I tear it down I tear it down
And then it's born again

[Refrain]

How long I don't believe it's bad
Slit my throat
It's all I ever.

http://www.youtube.com/watch?v=RaeF00sq ... re=related
L'Honneur, c'est ce que l'on ne peut vous prendre et ce que l'on ne vous donnera jamais...

Comment savoir que tu en as?

Ne t’inquiètes pas de cela. Cela grandit en toi, et cela te parle. Tout ce que tu as à faire c'est d'écouter.

Avatar de l’utilisateur
yoman
Membre actif
Messages : 698
Enregistré le : 12 juillet 2007, 07:42

Re: Paroles.

Message non lupar yoman » 12 décembre 2008, 13:15

C'est dans l'air du temps bien sur c'est les seventies :) :

Carl Douglas: Kung Fu Fighting
Everybody was kung-fu fighting
Those cats were fast as lightning
In fact it was a little bit frightning
But they fought with expert timing

They were funky China men from funky Chinatown
They were chopping them up and they were chopping them down
It's an ancient Chineese art and everybody knew their part
From a feint into a slip, and kicking from the hip

Everybody was kung-fu fighting
Those cats were fast as lightning
In fact it was a little bit frightning
But they fought with expert timing

There was funky Billy Chin and little Sammy Chung
He said here comes the big boss, lets get it on
We took a bow and made a stand, started swinging with the hand
The sudden motion made me skip now we're into a brand knew trip

Everybody was kung-fu fighting
Those cats were fast as lightning
In fact it was a little bit frightning
But they did it with expert timing

..make sure you have expert timing
Kung-fu fighting, had to be fast as lightning
{ad lib}

http://fr.youtube.com/watch?v=HZGMVKaLL ... re=related
L'Honneur, c'est ce que l'on ne peut vous prendre et ce que l'on ne vous donnera jamais...

Comment savoir que tu en as?

Ne t’inquiètes pas de cela. Cela grandit en toi, et cela te parle. Tout ce que tu as à faire c'est d'écouter.

Avatar de l’utilisateur
yoman
Membre actif
Messages : 698
Enregistré le : 12 juillet 2007, 07:42

Re: Paroles.

Message non lupar yoman » 13 décembre 2008, 17:21

Tu parles Trop: La rue Ketanou

Tu parles trop {x3}
Tu n'écoutes plus personne
Et plus personne ne t'écoute

Donnez-lui quelque chose à manger
Ou bien quelqu'un à embrasser
N'importe quoi pour l'occuper
Pour le faire taire sans se fâcher

{au Refrain}

Pousse-toi, laisse passer les anges
Et les modestes et les timides
Tais-toi, tu gagneras au change
Faut se remplir quand on se vide

{au Refrain}

Et ce n'est pas que ton discours
Ne semble pas intéressant
Tu parles peut-être même d'amour
Ouais mais tu parles
Tu parles tout le temps

{au Refrain}

Tu doubles tout le monde et tu te vautres
Tu sais c'est du pareil au même
Quand on passe à côté des autres
On passe à côté de soi-même


http://fr.youtube.com/watch?v=7TpVD7sZU ... re=related
L'Honneur, c'est ce que l'on ne peut vous prendre et ce que l'on ne vous donnera jamais...

Comment savoir que tu en as?

Ne t’inquiètes pas de cela. Cela grandit en toi, et cela te parle. Tout ce que tu as à faire c'est d'écouter.

Avatar de l’utilisateur
Psychopat
Membre actif
Messages : 2102
Enregistré le : 08 août 2007, 00:57

Re: Paroles.

Message non lupar Psychopat » 29 janvier 2009, 19:24

Trust I Shall Return (Je Reviendrai)

La fin d'un mythe resplendissant
La fin d'une Amérique invincible
Guerres lucratives pour généraux habiles
John Wayne n'était pas arrivé à temps
On a condamné le Vietnam
U.S. go home la bataille de Khe-Sanh
John et Charlie ont continué de tomber
Même uniforme même armée

I shall return
Pour qui vers quoi
I shall return
Car GI's on te rappellera

Arrivés avec des visages d'enfant
Saluant cette guerre comme le passage à l'âge d'homme
Et qui en repartaient blessés à tout jamais
Au fond d'eux une partie de William Calley
Ici je revois vos belles expos
Ces photos de gosses brûlés au napalm
L'exode des familles sous les bombes à billes
Ces lâches expos qui firent de vous des héros

[Refrain] :
I shall return
Pour qui vers quoi
I shall return
Car GI's on te rappellera
God bless America x2
Car GI's on te rappellera

En 70, ceux qui, ici, les dénonçaient
En 44 les embrassaient
Ma Patrie aurait donc la mémoire courte
En jugeant l'Amérique en déroute
30 ans de bombes sur la gueule
La Paix signée, les victimes en reveulent
Dans les rues rouges de Saigon
Les sourires des filles sont parcourus de frissons

[Refrain]


http://www.deezer.com/track/1042730
"Allez tous vous faire déchirer..."



Asako Moharu :
"Un rikugunshokan infaillible peut-il commettre une erreur Daïdoji-san ?"
Daïdoji Asami :
"Un rikugunshokan Grue ou un rikugunshokan Lion Asako-sama ?"

Avatar de l’utilisateur
yoman
Membre actif
Messages : 698
Enregistré le : 12 juillet 2007, 07:42

Re: Paroles.

Message non lupar yoman » 28 mars 2009, 13:21

Cirkus sarko....

.. ..

J’ai monté

Smicards contre rmistes

Rmistes contre clochards

Clochards contre sans papiers

J’ai fait de vous l’assassin de chacun

J’ai fait de vous l’ouvrier de votre propre cauchemar

Je suis l’élu, l’élu des salauds, l’élu derrière votre dos

.. ..

Vous nous avez donné les clés à moi et à ma bande de salauds

.. ..

Alors sur un yacht, au Fouquettes,

On danse et on se marre

De vous voir tous

Bouche bée

Devant vos droits

Cambriolés,

Bafoués,

Brûlés,

Cassés.

Mes petits frères des 53 %

C’est pour ma mort que vous voterez

Quand la pancarte du médecin sera bouygues

Quand la poste sera Bouygues

Quand le train sera Bouygues

Quand l’école de ton môme sera Bouygues

Quand ta mère crèvera faute de pouvoir payer Bouygues

Dis moi

.. ..

Dis moi c’est la peur qui t’a amené là, c’est ça ?

La peur d’où glisse la haine…

Merci merci merci

Merci la haine

Merci la honte

Merci la haine

Merci la honte

Je cambriole vos écoles vos tribunaux vos hôpitaux

C’est le hold up des cravates tirées au cordeau

vous nous avez donnez les clés à moi et à ma bande de salauds

Mais qui mais qui mais qui mais qui mais leur a donné les clés

.. ..

jamais, non jamais, non jamais de cirkus sarko

.. ..

Car chez nous on accepte les faibles

On prend même tous les faibles

On ne prend même que les faibles

et on en bourre notre révolte foraine

c’est le politic’s beat box circus qui jamais ne sera pas à la traîne

Notre convoi d’inutiles, de moches, d’imbaisables, d’inrentables, d’insolvables, d’incapables

Qui ville après ville, soir après soir,

Toi avec moi, lui avec elle,

Faibles fiers que nous sommes

Redoreront sous la toile

L’humanisme déchu de nos étoiles résistantes

.. ..

Cirkus sarko Cirkus sarko, non, non jamais, pour une autre vie que celle des polices qu’elles soient nationales ou d’assurance

.. ..

http://www.deezer.com/#music/result/all/cirkus%20sarko
L'Honneur, c'est ce que l'on ne peut vous prendre et ce que l'on ne vous donnera jamais...

Comment savoir que tu en as?

Ne t’inquiètes pas de cela. Cela grandit en toi, et cela te parle. Tout ce que tu as à faire c'est d'écouter.

Avatar de l’utilisateur
SquigSan
Modérateur
Messages : 533
Enregistré le : 14 juillet 2007, 13:07
Localisation : Toulouse

Re: Paroles.

Message non lupar SquigSan » 11 avril 2009, 10:55

"If" de Rudyard Kipling

texte traduit par André Maurois (1918)
Mis en chanson par Bernard Lavilliers:

http://www.deezer.com/track/if-T2182610

Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre,
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d'un mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n'être qu'un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tous jamais tes esclaves soumis,
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
Tu seras un homme, mon fils.

Le texte original:

If you can keep your head when all about you
Are losing theirs and blaming it on you,
If you can trust yourself when all men doubt you.
But make allowance for their doubting too;
If you can wait and not be tired by waiting.
Or being lied about, don't deal in lies,
Or being hated, don't give way to hating,
And yet don't look too good, nor talk too wise:

If you can dream -and not make dreams your master
If you can think -and not make thoughts your aim
If you can meet Triumph and Disaster
And treat those two impostors just the same;
If you can bear to hear the truth you've spoken
Twisted by knaves to make a trap for fools.
Or watch the things you gave your life to broken,
And stoop and build'em up with worn-out tools:

If you can make one heap of all your winnings
And risk it on one turn of pitch-and-toss,
And lose, and start again at your beginnings
And never breathe a word about your loss;
If you can force your heart and nerve and sinew
To serve your turn long after they are gone,
And so hold on when there is nothing in you
Except the Will which says to them: "Hold on!"

If you can talk with crowds and keep your virtue,
Or walk with Kings -nor lose the common touch,
If neither foes nor loving friends can hurt you,
If all men count with you, but none too much;
If you can fill the unforgiving minute,
With sixty seconds' worth of distance run.
Yours is the Earth and everything that's in it,
And -which is more- you'll be a Man, my son!
Deus Ex Machina

Avatar de l’utilisateur
yoman
Membre actif
Messages : 698
Enregistré le : 12 juillet 2007, 07:42

Re: Paroles.

Message non lupar yoman » 15 avril 2009, 10:56

Maurice Druon est mort...

LE CHANT DES PARTISANS
(Chant de la Libération)



Ami, entends-tu
Le vol noir des corbeaux
Sur nos plaines?
Ami, entends-tu
Les cris sourds du pays
Qu'on enchaîne?
Ohé! partisans,
Ouvriers et paysans,
C'est l'alarme!
Ce soir l'ennemi
Connaîtra le prix du sang
Et des larmes!

Montez de la mine,
Descendez des collines,
Camarades!
Sortez de la paille
Les fusils, la mitraille,
Les grenades...
Ohé! les tueurs,
A la balle et au couteau,
Tuez vite!
Ohé! saboteur,
Attention à ton fardeau:
Dynamite!

C'est nous qui brisons
Les barreaux des prisons
Pour nos frères,
La haine à nos trousses
Et la faim qui nous pousse,
La misère...
Il y a des pays
Ou les gens au creux de lits
Font des rêves;
Ici, nous, vois-tu,
Nous on marche et nous on tue,
Nous on crève.

Ici chacun sait
Ce qu'il veut, ce qui'il fait
Quand il passe...
Ami, si tu tombes
Un ami sort de l'ombre
A ta place.
Demain du sang noir
Séchera au grand soleil
Sur les routes.
Sifflez, compagnons,
Dans la nuit la Liberté
Nous écoute...


1943
L'Honneur, c'est ce que l'on ne peut vous prendre et ce que l'on ne vous donnera jamais...

Comment savoir que tu en as?

Ne t’inquiètes pas de cela. Cela grandit en toi, et cela te parle. Tout ce que tu as à faire c'est d'écouter.

Avatar de l’utilisateur
yoman
Membre actif
Messages : 698
Enregistré le : 12 juillet 2007, 07:42

Re: Paroles.

Message non lupar yoman » 22 mai 2009, 10:49

Pas de paroles pour le HillBilly: A l'abordage de Map

http://www.youtube.com/watch?v=6bfQBq1caJo
L'Honneur, c'est ce que l'on ne peut vous prendre et ce que l'on ne vous donnera jamais...

Comment savoir que tu en as?

Ne t’inquiètes pas de cela. Cela grandit en toi, et cela te parle. Tout ce que tu as à faire c'est d'écouter.

Avatar de l’utilisateur
yoman
Membre actif
Messages : 698
Enregistré le : 12 juillet 2007, 07:42

Re: Paroles.

Message non lupar yoman » 20 juin 2009, 15:56

Mine de rien il y a un petit sens profond dans tout ça.

KENY ARKANA- L'usine à adulte

Depuis l'enfance on nous balance...
Depuis l'enfance on nous balance...
Depuis l'enfance on nous balance des choses qui rendent fou
Inutile, style file dans l'moule excuse mais j'm'en fous
Vas à l'école tais-toi et apprend car c'monde est un guet tapent
Il faut des diplômes et d'l'argent sinon la galère t’attend
Y'a des horaires pour s'amuser, d'autre pour le sérieux
Tout est imposé alors pli toi tu choisis rien
Vu que tout l'monde au pas ! Tu t'en rend compte ou pas?
Qu'on nous dresse d'une façon si tu refuses c'est style
"Oh mais elle s'la raconte ou quoi?"
Dès p'tit on nous met des barrières mentales en place
Et la spontanéité juvénile et la pureté s'encrassent
Pré formatage, emballage pour la vie d'adulte
Et p'tit en cour, la réceptivité tu sais qu'sa dure?
8 heures non-stop, 36 heures par semaine où tu la ferme et tu gobe
Jusqu'à la vie active, bref le même protocole
Combien sont, écoeuré par la réflexion, deviennent de bons moutons
Manipulables, passifs devant leurs télévisions?
Prêt à tout croire, en auditoire pour la propagation
De leur grande foire politique, c'est l'trou noir pour ma génération
La même histoire vu qu'c'est le dollar que les gens vénèrent à fond
Enseignement obligatoire formaté depuis qu'on est en France

Système scolaire mal foutu à l'allure d'usine à adulte
Même format pour tout le monde l'éducation t'modèle à la rue
Te fait perdre ta nature humaine, rentre dans la classe afin de rentrer dans une caste
T'empêche de penser par toi même

Système scolaire mal foutu à l'allure d'usine à adulte
Même format pour tout le monde l'éducation t'modèle à la rue
Te fait perdre ta nature humaine, rentre dans la classe afin de rentrer dans une caste
T'empêche de penser par toi même

Viens entre dans la classe, prends place, le cul sur une chaise
Pas bougez ! Tel une statue de glace
Si tu veux causer, tu lèves le doigt
Et si t'es pas d'accord, soit t'es puni soit tu prends sur toi
Mais ici t' y a plus l'droit alors faut que tu apprennes leurs leçons
Pour lâcher les tiennent car c'est du par coeur
Robotisation doucement on te fait enfiler tes chaînes
Clic clic faut que tu sois un bon pion plus tard
On t'asujette, rentres dans la machine
T'façon soit tu rentre soit tu pars
Et si tu pars la galère t'attrape et t'inquiètes
Ils sont malins ils ont pensé à tout ces bâtards
Classement, rangement partout dernier rang
D'ailleurs parait qu'on y voit rien, erreur
C'est dans l'fond qu'on voit tout
Valeurs, parfois bafouées sans naturelles
L'école entrée d'une avenue toute tracée
Où rares et dangereuses sont les ruelles
Institutions qui t'apprend dès l'départ
Que dans c'monde le verbe être ne peut se conjuguer sans avoir

Système scolaire mal foutu à l'allure d'usine à adulte
Même format pour tout le monde l'éducation t'modèle à la rue
Te fait perdre ta nature humaine, rentre dans la classe afin de rentrer dans une caste
T'empêche de penser par toi même

Système scolaire mal foutu à l'allure d'usine à adulte
Même format pour tout le monde l'éducation t'modèle à la rue
Te fait perdre ta nature humaine, rentre dans la classe afin de rentrer dans une caste
T'empêche de penser par toi même

Tu t'rends compte que l'éducation considère les gamins
Que comme de futurs adultes de futurs outils babyloniens
On leurs fait apprendre, non pas pour leurs enrichissements personnels
Mais pour qu'ils déteignent de la bonne couleur
Rentre dans les rangs, emmures ton cerveau dans cette classe
Chacun pour soit on t'apprends à t'battre pour la première place
Peu importe ton âge, peu importe c'que tu souhaites
Tout le monde doit avoir les mêmes bagages qui s'emboîtent avec le système
Et si, tu sors du circuit c'est l'monde marginal
Galère, tox, street, prison, police bref rien d'génial
Fais ton choix p'tit, mais la rue n'est pas la meilleure école
L'école de la vie, l'école du voyage, pour moi la meilleure école
Et p'tit ne ferme pas ton esprit, vois les choses par toi même
N'écoutes pas tout c'qu'on t'dit dans tes livres
Ce n'est qu'une parcelle de la vérité, c'qu'ont veut bien qu'tu sache
Mais t'arrêtes pas à leurs écrits, évalues, sois bien plus sage qu'eux

Système scolaire mal foutu à l'allure d'usine à adulte
Même format pour tout le monde l'éducation t'modèle à la rue
Te fait perdre ta nature humaine, rentre dans la classe afin de rentrer dans une caste
T'empêche de penser par toi même

Système scolaire mal foutu à l'allure d'usine à adulte
Même format pour tout le monde l'éducation t'modèle à la rue
Te fait perdre ta nature humaine, rentre dans la classe afin de rentrer dans une caste
T'empêche de penser par toi même

Et p'tit dans ce monde l'école c'est important, mais ne fermes pas ton esprit pour autant
Garde ton esprit critique, analyses et vois les choses par toi même, ne tombes pas dans leur piège
Réfléchis et gardes en tête que leur enseignement est formaté donc que tout n'est pas dit
Te laisses pas te modeler, comprends par toi même enrichis toi et réfléchis toujours par toi même

http://www.youtube.com/watch?v=NJR9qvXS4I4
L'Honneur, c'est ce que l'on ne peut vous prendre et ce que l'on ne vous donnera jamais...

Comment savoir que tu en as?

Ne t’inquiètes pas de cela. Cela grandit en toi, et cela te parle. Tout ce que tu as à faire c'est d'écouter.

Avatar de l’utilisateur
yoman
Membre actif
Messages : 698
Enregistré le : 12 juillet 2007, 07:42

Re: Paroles.

Message non lupar yoman » 13 juillet 2009, 19:16

Petit plaisir et du vieux sur la fin de 1983:


Broken glass everywhere
People pissing on the stairs, you know they just
Dont care
I cant take the smell, I cant take the noise
Got no money to move out, I guess I got no choice
Rats in the front room, roaches in the back
Junkies in the alley with a baseball bat
I tried to get away, but I couldnt get far
Cause the man with the tow-truck repossessed my car
Chorus:
Dont push me, cause Im close to the edge
Im trying not to loose my head
Its like a jungle sometimes, it makes me wonder
How I keep from going under

Standing on the front stoop, hangin out the window
Watching all the cars go by, roaring as the breezes
Blow
Crazy lady, livin in a bag
Eating out of garbage piles, used to be a fag-hag
Search and test a tango, skips the life and then go
To search a prince to see the last of senses
Down at the peepshow, watching all the creeps
So she can tell the stories to the girls back home
She went to the city and got so so so ditty
She had to get a pimp, she couldnt make it on her
Own

Chorus:
Its like a jungle sometimes, it makes me wonder
How I keep from goin under

My brothers doing fast on my mothers t.v.
Says she watches to much, is just not healthy
All my children in the daytime, dallas at night
Cant even see the game or the sugar ray fight
Bill collectors they ring my phone
And scare my wife when Im not home
Got a bum education, double-digit inflation
Cant take the train to the job, theres a strike
At the station
Me on king kong standin on my back
Cant stop to turn around, broke my sacroiliac
Midrange, migraine, cancered membrane
Sometimes I think Im going insane, I swear I might
Hijack a plane!

Chorus:

My son said daddy I dont wanna go to school
Cause the teachers a jerk, he must think Im a
Fool
And all the kids smoke reefer, I think itd be
Cheaper
If I just got a job, learned to be a street sweeper
I dance to the beat, shuffle my feet
Wear a shirt and tie and run with the creeps
Cause its all about money, aint a damn thing
Funny
You got to have a con in this land of milk and
Honey
They push that girl in front of a train
Took her to a doctor, sowed the arm on again
Stabbed that man, right in his heart
Gave him a transplant before a brand new start
I cant walk through the park, cause its crazy
After the dark
Keep my hand on the gun, cause they got me on the
Run
I feel like an outlaw, broke my last fast jaw
Hear them say you want some more, livin on a
Seesaw

Chorus:

A child was born, with no state of mind
Blind to the ways of mankind
God is smiling on you but hes frowning too
Cause only God knows what you go through
You grow in the ghetto, living second rate
And your eyes will sing a song of deep hate
The places you play and where you stay
Looks like one great big alley way
Youll admire all the number book takers
Thugs, pimps, pushers and the big money makers
Driving big cars, spending twenties and tens
And you wanna grow up to be just like them
Smugglers, scrambles, burglars, gamblers
Pickpockets, peddlers and even pan-handlers
You say Im cool, Im no fool
But then you wind up dropping out of high school
Now youre unemployed, all null n void
Walking around like youre pretty boy floyd
Turned stickup kid, look what you done did
Got send up for a eight year bid
Now your man is took and youre a may tag
Spend the next two years as an undercover fag
Being used and abused, and served like hell
Till one day you was find hung dead in a cell
It was plain to see that your life was lost
You was cold and your body swung back and forth
But now your eyes sing the sad sad song
Of how you lived so fast and died so young

Chorus:


La traduction allez yo:

C'est comme une jungle dès fois
Je me demande comment je me retiendrai de ne pas couler
C'est comme une jungle dès fois
Je me demande comment je me retiendrai de ne pas couler

Du verre cassé partout
Des gens pissent sur l'escalier, tu sais ils n'en n'ont rien a faire
Je ne peux plus supporter l'odeur, je ne peux plus supporter le bruit
Je n'ai pas d'argent pour déménager, je suppose que je n'ai plus le choix
Des rats dans la pièce d'en face, des blattes derrières
Des Junkies(1) dans le couloir avec une bat de base-ball
J'essaie de m'en aller mais je ne pourrais pas aller loin
Car un homme avec une remorque a saisi ma voiture

Refrain
Ne me pousse pas car je suis proche du bord
J'essaie juste de ne pas perdre la tête
Uh huh ha ha ha
C'est comme une jungle dès fois
Je me demande comment je me retiendrai de ne pas couler
C'est comme une jungle dès fois
Je me demande comment je me retiendrai de ne pas couler

Posé sur le rebord de la fenêtre à l'extérieur
Je regarde toutes ces voitures aller avec fracas comme un vent soufflant
Cette femme folle, vivant dans un carton
Mangeant ce qui est sorti de la poubelle, elle était à l'époque une ‘'Fag hag''(2)
On disait qu'elle danserait le tango, sauterait sur le ‘'light fandango''(3)
Une princesse de Zircon(4) semble avoir perdu ses sens
En bas d'un peep-show regardant tout ces sales types
Alors elle peut raconter son histoire a cette fille en retournant la maison
Elle était en ville et elle reçut la sécurité sociale
Elle devait se trouver un mac, elle ne pouvait pas le faire seule

Refrain

Mon frère va mal, on a volé la télé de ma mère
Il dit qu'elle la regarde trop, ça n'est pas sain
"All My Children" dans la journée, "Dallas" la nuit (5)
Je ne peux même pas voire le jeu ou le combat de Sugar Ray
Les encaisseurs de facture, ils font sonner mon téléphone
Et font peur a ma femme quand je ne suis pas à la maison
On a eu une éducation de clodo, une inflation a deux chiffres
On peut pas prendre le train pour aller au travail, il y'a une grève à la gare
Neon King Kong reste derrière mon dos
Je ne peux pas m'arrêter de tourner, j ai cassé mon sacro-iliaque
Une migraine moyenne, une membrane cancéreuse
Dés fois je pense que je vais devenir fou
Je le jure je pourrais détourner un avion

Refrain

Mon fils m'a dit, papa je ne veux pas aller à l'école
Car le prof est un abruti, il doit penser que je suis un imbécile
Et tous les enfants fument des pétards, je pense que ça doit être moins chère
Si je me procurais un job , j'apprendrais à être balayeur de rue
Ou danser sur le beat , traîner les pieds
Porter une chemise et une cravate et courir avec les sales types
Car tout est relatif à l'argent, pas un truc sacrement amusant
Tu dois avoir un attrape nigaud dans ce pays de lait et d'argent
Ils ont poussé cette fille devant le train
L'ont amené chez un docteur, ils ont cousu son bras
Transpercer cette homme droit sur son cœur
Ils lui ont fait une transplantation pour un tout nouveau commencement
Je ne peux pas marcher a travers le parc car ça devient fou après l'obscurité
Je garde ma main sur mon flingue car ils me rattrapaient à la course
Je me sens comme un hors-la-loi, j'ai cassé ma dernière mâchoire de verre
Ecoute les dire «T en veux plus ?»
Vivre sur une balançoire

C'est comme une jungle dès fois
Je me demande comment je me retiendrai de ne pas couler
Dis quoi ?

C'est comme une jungle dès fois
Je me demande comment je me retiendrai de ne pas couler (x4)

Un enfant né sans état d'esprit
Aveugle sur le chemins de l'humanité
Dieu te sourit mais Il fronce les sourcils aussi
Car seul Dieu sait directement ce que tu vas faire
Tu vas grandire dans le ghetto, vivre médiocrement
Et tes yeux vont chanter une chanson appelé «la profonde haine »
Les places que tu joues et où tu restes
Ressemble à une grande ruelle
Tu vas admiré tous les preneur de livres de nombres
Les voyous, les macs et les dealers et les grands faiseurs d'argent
Conduisant des grosse voitures, dépensant des vingtaines et des dizaines
Et tu voudra grandire pour être comme eux ,huh
Les contrebandiers, les motards, les cambrioleurs, les parieurs
Les pickpockets, les colporteurs même les mendiants
Tu dis que je suis cool, huh je ne suis pas bête
Apres t'être fait enrouler t'abandonnera l'école
Maintenant que tu es au chaumage, tout dépourvu
Marche en rond comme si tu es Pretty Boy Floyd
Agis enfant dépassé, mais regarde ce que tu as fais
Ridiculisé pour une tentative de huit ans
Maintenant que tu es devenu un adulte et que tu est un Maytag
Passe les deux prochaine année comme un pédé caché
Etre user et abuser, pour purger comme l'enfer
Jusqu'à ce que tu sois un jour retrouvé pendu dans une cellule
C'était brutale de voire que ta vie a été gâché
Tu étais froid et ton corps était balancé en arrière et en avant
Mais maintenant tes yeux chantent la triste, triste chanson
De comment tu a vécut trop vite et de comment tu est mort trop jeune alors …


(1)Junkies vient du mot junk qui signifie came ou saleté, un junky est donc une personne complètement camé, donc ravagé par la drogue
(2)Femme préférant la compagnie d'homosexuels
(3)Rituel de séduction espagnole sous forme de danse très sensuelle
(4)Pierre ressemblant à un diamant
(5) "All My Children" et "Dallas" sont deux séries américaines

http://www.youtube.com/watch?v=BN9-K0aZXRg&hl=fr
L'Honneur, c'est ce que l'on ne peut vous prendre et ce que l'on ne vous donnera jamais...

Comment savoir que tu en as?

Ne t’inquiètes pas de cela. Cela grandit en toi, et cela te parle. Tout ce que tu as à faire c'est d'écouter.


Retourner vers « Musique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité