"Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Les campagnes jouées au club, en cours ou terminées.
Avatar du membre
le cardinal
Membre actif
Messages : 6
Enregistré le : 29 janvier 2019, 10:34
Localisation : Palais Cardinal - Paris

"Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar le cardinal » 11 septembre 2019, 18:55

Bien l'bonjour
J'ouvre ce message pour apporter une précision qui me parait essentielle. Un petit rappel tout d'abords ;
Jusqu'à présent le scénario le plus long que j'ai eu le plaisir de faire jouer aux Lames du Cardinal, était de 21 pages (annexes comprises). Ce scénario nous a prit 3 séances pleines.
Là, je viens de rassembler la suite du scénario que je propose dès le 20 septembre. En totalisant le tout, je me suis rendu compte que ça comprends au total 5 scénarios qui forment une campagne !
Oui, il s'agit d'une campagne pour Les Lames du Cardinal (je n'avais pas vu cette cet aspect là) qui se compose donc de 5 scénarios connectés pour un total de 176 pages (annexes comprises).

C'est ça qui me fait dire que l'on est partit pour un voyage au long court et que je vais devoir apprendre à gérer les principes fondamentaux d'une campagne ; les dates, les présences et les absences, les reports et l'incorporation de nouveaux.
Avec la logique propre à ce JDR et à la méthodologie qui fut mise en place pour la formation du groupe des Lames, cela ne devrait pas poser de PB pour la continuité ... c'est moi que ça va frustrer pour avancer sur les scénarios, et ça va m'apprendre la PATIENCE (je ne connais tellement pas ce mot, ni ce concept que je ne suis même pas sur de son orthographe ^^)

Cette campagne n'a pas de titre. Autant lui en trouver un qui ne dévoile rien, tout en vous donnant un idée de son final.
Je vous propose donc le titre suivant : "Jusqu'à la lie"

Voila, je voulais absolument vous prévenir. Que vous fassiez vos choix en connaissance de cause !



Merci.
J

fc08acef25680263d1577d2c09642f22.jpg












Et dernier ajout pour les plus curieux qui se demande "pourquoi un tel titre de campagne ?" ....
Voila mon explication :
Tout vient de l'expression ; « Boire le calice jusqu’à la lie »
Vers le XVIIe siècle, cette expression commence à apparaître. Tout d'abord la "lie" représente le dépôt au fond d'une bouteille de vin qui a fermenté. Cela signifie que la bouteille a été bue dans son intégralité, jusqu'au bout. Le "calice", désigne la coupe que le prêtre remplit de vin lors de la messe. Pendant cette dernière, il doit boire le vin à l'intérieur du calice jusqu'à la fin, donc jusqu'à la lie, pour ne pas perdre une seule goutte de ce précieux liquide.
Mais le "calice" signifie aussi la colère de Dieu, qui peut donc infliger un châtiment très pénible, et qui devient vite insupportable vu qu'il dure jusqu'à la lie (jusqu'à à son terme). Ceci exprime la souffrance due à une épreuve qui dure jusqu'à ce qu'elle s'achève, sans aucunes possibilités de s'y soustraire.
Bon jeux ! ! !
Savoir dissimuler est le savoir des rois.

Avatar du membre
le cardinal
Membre actif
Messages : 6
Enregistré le : 29 janvier 2019, 10:34
Localisation : Palais Cardinal - Paris

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar le cardinal » 12 septembre 2019, 08:11

Je rappelle que j'ai perdu toutes mes archives ... entres autres, toutes mes notes prises sur mon téléphone concernant le groupe des nouvelles Lames du Cardinal.
J'aurais donc besoin de vous pour les retrouver ;
Il me faudrait les renseignements sur vos alters égo imaginaires.

- Nom et Prénom ... surnom s'il en a.
- Statut civil et professionnel (marital et emploi occupé actuellement).
- Votre carrière primaire et/ou secondaire si vous n'occupez plus cet emploi.
- Origine régionale (ou étrangère).
- Les armes visibles sur vous ... et surtout le type de lame (si vous voulez préciser votre école d'escrime, vous pouvez).
- Les 4 définitions de vos caractéristiques (au dessus de la colonne des chiffres, vous avez inscrit un adjectif pour les résumer) en Puissance, Vivacité, Galanterie et Finesse.
- Le ou les numéros de vos atouts.
- Vos "liens" et leur intensité avec les autres joueurs ou les PNJ.


merci.
J

PS : Vous pouvez également m'envoyer ces renseignements en privé, si vous ne voulez pas étaler votre vie privé à la vue de tous.
L'essentiel est que j'ai ces informations. Peu m'importe le moyen de communication pour les acquérir.

merci.
J
Savoir dissimuler est le savoir des rois.

Avatar du membre
yoman
Membre actif
Messages : 763
Enregistré le : 12 juillet 2007, 07:42

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar yoman » 12 septembre 2019, 10:12

Ok. Je t'enverrais les infos sur mon personnage.

C'est ambitieux, mais on peut essayer c'est juste que ça risque de consommer tous mes tickets de présence au club (je vais en avoir peu).

En tout cas, l'envie est toujours bonne... prenons donc la vague et souquons ferme!

:sm0250:
L'Honneur, c'est ce que l'on ne peut vous prendre et ce que l'on ne vous donnera jamais...

Comment savoir que tu en as?

Ne t’inquiètes pas de cela. Cela grandit en toi, et cela te parle. Tout ce que tu as à faire c'est d'écouter.

Avatar du membre
le cardinal
Membre actif
Messages : 6
Enregistré le : 29 janvier 2019, 10:34
Localisation : Palais Cardinal - Paris

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar le cardinal » 12 septembre 2019, 20:45

Noooooooooooooooooooooooooooooon ... faut pas que tu grille tous tes tickets de présence ; pas envie de t'empecher de quoi que ce soit !
Souviens toi de nos discussions ... "ce n'est que du JDR !"

En attendant, c'est toi qui a "relancé" cette table en proposant ta venue sur une de mes dates possibles. Donc, le 20/09, je te veux et la suite, tu la joueras ou tu la liras ... à ta convenance. Mais je risque de faire appel à des moments, à ton alter égo et à sa position et sa fonction si particulière ... auprès de Mme la Reine au Palais des Tuileries ^^
Et au pire, je prendrais les rênes de ton pj et le transformer en PNJ si le besoin s'en fait sentir !

Ce message peut etre pour tous ceux de la table ...
VOUS N'ETES OBLIGES DE RIEN !!!!!



merci.
J
Savoir dissimuler est le savoir des rois.

Avatar du membre
yoman
Membre actif
Messages : 763
Enregistré le : 12 juillet 2007, 07:42

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar yoman » 12 septembre 2019, 22:02

Alors mon personnage, c'est Jules Del Monte, Aventurier/Conseiller... au service de la Reine...
Del Monte.jpg
Del Monte.jpg (63.3 Kio) Vu 665 fois


PS: Tickets ou pas, très motivés de voir ça! Qu'y a t-il de mieux que les duels dans les films de cape et d'épée!
L'Honneur, c'est ce que l'on ne peut vous prendre et ce que l'on ne vous donnera jamais...

Comment savoir que tu en as?

Ne t’inquiètes pas de cela. Cela grandit en toi, et cela te parle. Tout ce que tu as à faire c'est d'écouter.

Avatar du membre
OmbreDragon
Membre actif
Messages : 352
Enregistré le : 10 septembre 2004, 18:19
Localisation : Tolosa
Contact :

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar OmbreDragon » 13 septembre 2019, 20:17

Aymeric Gilles-Henri de Valrivière, héritier de la seigneurie d'Aureville en Languedoc, né le 14 mai de l'an de Grâce 1612, Officier de la Garde à cheval du Cardinal Richelieu et vétéran de la guerre en Lorraine.

Ami d'enfance de François Desgrez.
Ami d'Arnaud de Laincourt, connu en pleine guerre de Lorraine.

"de Umbra castigo", de l'Ombre je garde.
Insensés que nous sommes, nous voulons tout conquérir,
comme si nous avions le temps de tout posséder
.

Frédéric II de Prusse

Avatar du membre
le cardinal
Membre actif
Messages : 6
Enregistré le : 29 janvier 2019, 10:34
Localisation : Palais Cardinal - Paris

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar le cardinal » 14 septembre 2019, 08:32

Savoir dissimuler est le savoir des rois.

Avatar du membre
dinbo
Trésorier
Trésorier
Messages : 256
Enregistré le : 13 décembre 2004, 23:39
Photo : http://dinbo.free.fr/dinbo.jpg
Localisation : Myrk
Contact :

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar dinbo » 18 septembre 2019, 07:43

Cher compagnon, je me nomme Aristide Leblanc, jeune aquitain de 32 ans. Je suis là pour vous conseiller ou offrir divers services contre rétribution.
D'une allure svelte et assez grand. Cheveux châtain clair et mi-longs, et des yeux gris clair qui ne déplaisent pas à la gent féminine.
Je suis vêtu simplement : pantalon, pourpoint et feutre bleu nuit; plume et chemise blanches; bottes et baudrier en cuir marron clair.
Equipé d'un fleuret, d'un poignard et d'un pistole accompagné de 7 apôtres visibles sur le baudrier.

Le reste en MP à la discrétion de Son Eminence :D
dinbo :sm0112: :mrgreen:

Image
BattleTag : dinbo#2711

Avatar du membre
le cardinal
Membre actif
Messages : 6
Enregistré le : 29 janvier 2019, 10:34
Localisation : Palais Cardinal - Paris

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar le cardinal » 06 octobre 2019, 08:56

L’automne arrive sur Paris ... le ciel gris, la pluie, la fraîcheur de la nuit qui traine jusqu'aux heures de potron-minet, et la Crotte qui devient de la boue malodorante et collante ...

Monsieur Delfosse vient d’être arrêté par les hommes du guet pendant une rixe nocturne entre ces hommes de loi et une équipée de LA cour des miracles du Grand Coësre. L’affaire fort simple dure depuis des mois ; un meurtrier de ribaudes (les prostitués de l’époque) les élimine la nuit venue et les marque d’un sceau de cire imprimé d’une marque de la lettre Oméga.
Ce soir là, après une ultime victime, le meurtrier vient d’être arrêté. L’histoire est (enfin) terminée.

Les Lames sont, elles, envoyés au Châtelet (la prison de Paris) pour interroger un nobliau qui lui aussi s’est fait arrêter, alors qu’il tentait de s’acheter un flacon de liqueur de jusquiame dorée.
Ce trafic qui dure depuis plusieurs années, s’est insinuer dans toutes les couches de la société ;
Les Drac des Ecailles s’en procurent, en consomment et retrouvent leurs instincts les plus bestiaux et deviennent des dangers à l’intérieur des murs de Paris. Les salon littéraires et salons mondains, diffusent également cette liqueur qui entraine la jeunesse et la noblesse française vers des champs élyséens infernaux.
Quoi qu’il en soit … et malgré l’intervention passée des Lames, le trafic dure encore.
Cette fois-ci, c’est le cardinal Richelieu, lui-même, malgré sa maladie, accompagné de Monsieur De Rochefort, qui ordonne à ses Lames de retrouver la source de ce trafic et de tout faire pour la tarir.
Et la seule piste qui leur reste est celle de ce nobliau qui se trouve aux fers.


Pour tous autres détails précis de noms, de lieux, de temporalité …
Voir Monsieur De Valriviere.
ou … Monsieur Delmonté ou Monsieur Leblanc. Bienvenu au jeune Ronsard.



Pour la suite … rendez-vous sur les quais de la Seine, le vendredi 1er novembre (aux environs de 19h/19h30).
Merci.
J
Savoir dissimuler est le savoir des rois.

Avatar du membre
OmbreDragon
Membre actif
Messages : 352
Enregistré le : 10 septembre 2004, 18:19
Localisation : Tolosa
Contact :

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar OmbreDragon » 08 octobre 2019, 03:28

A peine revenus de la mission précédente...
(Desgrez, Delfosse, de Valrivière... accompagnés d'Aristide Leblanc)
Rappelons rapidement que nous nous sommes rendus dans la vallée de Chevreuse au château de Dampierre, à la demande du Capitaine de Laincourt, afin d'assister à une dragonnade (chasse) menée contre la bête folle et meurtrière qui sévit là-bas. Ce qui plus tard nous a conduit à l'abbaye de Port-Royal...

Retour de nuit à Paris malgré nos états, passage au Palais Cardinal et reçus par le cardinal Mazarin pour de rapides explications, nous voilà donc déjà le lendemain matin.
Desgrez est amené pour être soigné. Delfosse se carapate dans Paris. J'emmène Leblanc avec moi à Chevry.
Le lendemain en fin de matinée je reçois une convocation du cardinal de Richelieu, et Leblanc vient avec moi. C'est là que Delmonté et moi-même nous retrouvons. Il est accompagné d'un... saltimbanque à première vue de son accoutrement, qui est entré ce matin dans le jardin du Palais des Tuileries, escaladant le mur d'enceinte soi-disant pour échapper à quelques brigands de rue. Le jeune Paul Ronsard a fait fort...
Jules et moi sommes reçus par le cardinal lui-même, il est visiblement très malade. Monsieur de Rochefort est présent. Son Eminence est directe comme il se doit, lâchant toutefois que le Capitaine est absent depuis 3 jours et qu'il ne sait rien de la raison...
Me voilà lui faisant rapport tout aussi direct de notre enquête sur le trafic de jusquiame dorée (JD) il y a quelques jours : la piste fournie par Damaizin, l'arrestation du fourgue Théo Pied de Bois, sa source à La Rochelle et le navire anglais Regency (marin James qui a les yeux bleus), le drac noir, la piste jusqu'à l’Hôtellerie de Sèvres.. et la chasse interrompue pour la mission à Chevreuse.

Son Eminence nous donne alors mission de reprendre l'enquête sur le trafic de jusquiame. Notre première action n'a que dérangé le trafic mais ne l'a pas tari.
Monsieur de Saint-Sulpice a été arrêté alors qu'il cherchait de la JD, et il est aux fers à la prison du Châtelet.
(Passons sur l'interruption à cause de l'accrochage dans le Palais Cardinal entre 2 Mousquetaires et 10 gardes du cardinal... 2 lapins entourés de plein de renards, forcément... En attendant, après avoir observé Jules et moi reprendre en main nos hommes respectifs, Rochefort est reparti auprès du cardinal et nous n'avons pas pu obtenir peut-être davantage d'informations.
J'aurais du refiler aux gardes 4 nuits d'astreinte au lieu de 2...!!)

Au Châtelet :
- Delfosse au milieu de malandrins, que nous faisons libérer non sans mal par le prévôt. (Antoine se carapate.. encore.. promettant de venir souper à Chevry... mais jamais il ne vînt !!)
- Monsieur de Laffémas, prévôt civil et criminel.
- Saint-Sulpice: initié à la JD dans le salon de (*********), nous renvoie vers la taverne La pie douloureuse chercher un mendiant cul-de-jatte qui connait le jour et le lieu de vente quand les ventes se font.

(A propos de l'affaire du tueur de ribaudes.
Il y avait aussi 2 hommes décrits comme chevaliers à l'accoutrement, un l'air assommé et l'autre très blessé. L'un est le tueur nous dit-on.
Notons l'intervention fort à propos du guet après des mois de meurtres, chose que souligne Delmonté dans l'après-midi après avoir enquêté auprès de ses contacts ; il nous apprend d'ailleurs qu'un des 2 chevaliers est au secret, l'autre est le tueur).

A la taverne : nous utilisons Paul Ronsard.
- le cul de jatte n'est pas venu depuis quelques jours, mais nous avons 2 pistes : une ribaude de quartier assez chic, et un mendiant manchot.

- Informations de Leblanc auprès de la ribaude : le cul de jatte officie près de l'église de (**********) et s'appelle le demi-Rémi.

- Informations de Delmonté : le trafic de JD arrive à Paris (donc il vient de quelque part... oui malgré l'heure tardive lorsque nous l'apprenons nous sommes éblouis de telles déductions :mrgreen: ), et il est tenu par une bande... dont il n'a pas le nom.
(autres infos de Delmonté, voir ci-dessus à propos du tueur de ribaudes)

- La nuit portant conseil, et avec Leblanc et moi-même blessé et ayant besoin de repos, nous repoussons la visite au salon de (********) au lendemain soir si tout va bien.
(Toutefois avant de fermer les yeux, je tiens à savoir ce que nous faisons du nouvel ami (re :mrgreen: ) de Monsieur Delmonté... Chevry est un hôtel certes mais il s'appelle Chevry, pas "Formulun".
Insensés que nous sommes, nous voulons tout conquérir,
comme si nous avions le temps de tout posséder
.

Frédéric II de Prusse

Avatar du membre
le cardinal
Membre actif
Messages : 6
Enregistré le : 29 janvier 2019, 10:34
Localisation : Palais Cardinal - Paris

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar le cardinal » 08 octobre 2019, 09:04

je valide ! j'ai pas été déçu par mes Lames ^^

pour completer l'excellent travail ;

le "salon Arthénice" .... et je vous en dis pas plus.
l'église de la Sainte Trinité ... pour y retrouver demi-Rémi.
les deux chevaliers sont :
- Raguenel (Chevalier Perceval de Raguenel) ... ayant sur lui les preuves incontestables de ses larcins ! (voir Delmonté)
- Renaudot (docteur Théophraste Renaudot) ... l'une des victimes. Retrouvé inconscient et le crâne ouvert. Est toujours entre la vie et la mort.
et M. De Saint Sulpice reste le même.



merci
J
Savoir dissimuler est le savoir des rois.

Avatar du membre
yoman
Membre actif
Messages : 763
Enregistré le : 12 juillet 2007, 07:42

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar yoman » 08 octobre 2019, 09:06

OmbreDragon a écrit :
- Informations de Delmonté : le trafic de JD arrive à Paris (donc il vient de quelque part... oui malgré l'heure tardive lorsque nous l'apprenons nous sommes éblouis de telles déductions :mrgreen: ), et il est tenu par une bande... dont il n'a pas le nom.
(autres infos de Delmonté, voir ci-dessus à propos du tueur de ribaudes)

- La nuit portant conseil, et avec Leblanc et moi-même blessé et ayant besoin de repos, nous repoussons la visite au salon de (********) au lendemain soir si tout va bien.
(Toutefois avant de fermer les yeux, je tiens à savoir ce que nous faisons du nouvel ami (re :mrgreen: ) de Monsieur Delmonté... Chevry est un hôtel certes mais il s'appelle Chevry, pas "Formulun".


Monsieur, je goute peu vos lourdes moqueries que vous me balancez benoitement de votre haut col d'Italie... si vous suivez cette pente, je gage qu'il faudra s'en expliquer un peu plus virilement... je suis homme fort accommodant à ce sujet... sachez que je l'aime bien rouge, et si je n'ai fait la Lorraine, je puis vous faire découvrir bien d'autres plaines... :twisted: :twisted: :twisted:

A bon entendeur,

J. D.

J'ajouterai Monsieur que si vous n'écoutez qu'à demi les chose qu'on vous dit que je me le tiendrai pour dit et les réserverai à d'autres oreilles qui ont d'autres choses entre qu'un plumet de coq.

Vous pouvez aussi me préserver de votre manoir vermoulu du Formulun, je vous précise là que mon soit disant ami suivait en fait le votre, et que donc il vous suit... Monsieur l'officier gérez donc vous même
votre compagnie.


Vous me direz quand on commande une troupe du Cardinal qui se fait gloire d'attaquer des gardes de la Reine invités à dix contre deux... on ne peut être hercule en la matière.
L'Honneur, c'est ce que l'on ne peut vous prendre et ce que l'on ne vous donnera jamais...

Comment savoir que tu en as?

Ne t’inquiètes pas de cela. Cela grandit en toi, et cela te parle. Tout ce que tu as à faire c'est d'écouter.

Avatar du membre
OmbreDragon
Membre actif
Messages : 352
Enregistré le : 10 septembre 2004, 18:19
Localisation : Tolosa
Contact :

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar OmbreDragon » 08 octobre 2019, 19:08

Petit pouce complètement hors RP et hors résumé, pour comprendre.
Mon plaisir à résumer vient de celui d'écrire. Pour moi il n'y a pas de RP dans ces écrits, parce que notre RP se fait autour de la table. Notez là que j'évite toujours soigneusement trop de taquineries (mais pas les bons mots car la cape et l'épée le veulent), et la raison est à la fois liée au personnage conscient de sombres machinations capables de nous diviser.. et complètement hors personnage où le joueur que je suis sait qu'aller trop loin nourrit les jetons du MJ ;) Je suis honnête hein !

Entendons-nous , et si le RP est considéré dans les résumés de la campagne, alors j'ai quelques points à changer dans mon résumé pour mettre en avant que c'est Aymeric qui s'exprime, et pas OmbreDragon qui écrit :)

(P.S : Yoman, j'ai regroupé tes 2 messages :) )

(P.P.S : MJ, je reprendrai sous peu dans le résumé, les précisions des noms qui te manquaient pendant la partie :) )
Insensés que nous sommes, nous voulons tout conquérir,
comme si nous avions le temps de tout posséder
.

Frédéric II de Prusse

Avatar du membre
yoman
Membre actif
Messages : 763
Enregistré le : 12 juillet 2007, 07:42

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar yoman » 09 octobre 2019, 09:34

OmbreDragon a écrit :
Petit pouce complètement hors RP et hors résumé, pour comprendre.
Mon plaisir à résumer vient de celui d'écrire. Pour moi il n'y a pas de RP dans ces écrits, parce que notre RP se fait autour de la table. Notez là que j'évite toujours soigneusement trop de taquineries (mais pas les bons mots car la cape et l'épée le veulent), et la raison est à la fois liée au personnage conscient de sombres machinations capables de nous diviser.. et complètement hors personnage où le joueur que je suis sait qu'aller trop loin nourrit les jetons du MJ ;) Je suis honnête hein !

Entendons-nous , et si le RP est considéré dans les résumés de la campagne, alors j'ai quelques points à changer dans mon résumé pour mettre en avant que c'est Aymeric qui s'exprime, et pas OmbreDragon qui écrit :)

(P.S : Yoman, j'ai regroupé tes 2 messages :) )

(P.P.S : MJ, je reprendrai sous peu dans le résumé, les précisions des noms qui te manquaient pendant la partie :) )




HRP: Nico, je ne suis pas d'accord sur le fond de tes taquineries à mon encontre. :mrgreen:. Tu n'as pas compris ce que j'ai dit et tu oublies des choses, mais peut être me suis-je mal exprimé à un moment. Il n'y avait pas de bandeau HRP et j'ai répondu RP... tu as assez joué à L5A (c'est différent évidemment comme univers mais l'honneur est tout autant tatillon dans le monde des 3 Mousquetaires) pour savoir que quand le sabre est tiré, à dessein ou par inadvertance c'est final. :twisted:

Le 1 er Novembre prochain, je ne serais pas avec vous, donc tu m'offres sur un plateau une excuses pour l'absence de mon perso.

Les personnages dans les romans des lames sont face aux manipulations des puissants mais ils développent une amitié forte, fruit des aventures et du respect mutuel qui les unis, et jamais ils ne se moquent gratuitement les uns des autres. Ils échangent d’égaux à égaux et il n'y a quasi plus de classes sociales entre eux, ce qui est un peu anachronique certes.

Moi je maintiens donc le RP.

RP:

Sur ce, Delmonte qui a posé ostensiblement sa chevalière sur la table de l'office, enfourche son cheval et file dans la nuit noire...
L'Honneur, c'est ce que l'on ne peut vous prendre et ce que l'on ne vous donnera jamais...

Comment savoir que tu en as?

Ne t’inquiètes pas de cela. Cela grandit en toi, et cela te parle. Tout ce que tu as à faire c'est d'écouter.

Avatar du membre
OmbreDragon
Membre actif
Messages : 352
Enregistré le : 10 septembre 2004, 18:19
Localisation : Tolosa
Contact :

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar OmbreDragon » 09 octobre 2019, 20:02

[Pas d'accord, un résumé étant une chose, et un débriefing à table en étant une autre. J'ai résumé ce que j'ai vu et/ou su. Ce qui m'a été résumé oui j'ai pu en oublier, et justement le résumer ici permet à chacun d'intervenir... sans s'alourdir de roleplay.
De plus le résumé vient après la fin de séance où les infos résumées ici ont déjà été échangées.
Enfin, je suis d'accord pour cela à table, ça évite bien des digressions et de nous dissiper (et je suis pas le dernier pour le faire :oops: ).
Mais tout cela arrangeant finalement ton absence de façon roleplay inattendue.. pour cette fois ok. Du coup voilà du grain à moudre sur cette scène.]

Aymeric regarde Jules retirer sa chevalière et quitter la salle commune de Chevry. Surpris par la véhémence, il ne pipe mot. Puis devant Leblanc et Ronsard...
Et bien voilà qui est parfait, moi qui me pense si noble comme en mettant à pied des gardes qui ont tiré la lame face à des mousquetaires alors qu'ils étaient hôtes de ces derniers... et sans avoir demandé à deux témoins de quoi il avait bien pu retourner. Mais qu'ont eu ces mousquetaires pour avoir tiré leurs lames en tant qu'invités ?..
Mettons cela sur les douleurs qui assaillent mes blessures, et mon inquiétude pour François et le Capitaine, car taquin je me voulais et non pas vexant.
Puis regardant Leblanc...
Mais on ne m'y reprendra plus s'il faut dire les choses entre nous, et bien fi des bons mots dorénavant. (Poursuivant avec un sourire engageant) Monsieur Leblanc il est tard et vous devez comme moi vous reposer, car avec Delfosse disparu on ne sait où... me voilà seul avec vous. Et voilà une opportunité Aristide pour montrer vos talents, je ne doute pas que vous la verrez.
Se tournant vers Ronsard...
Je gage que tout ceci vous dépasse pour le moment jeune homme, mais croyez-moi lorsque je vous dis ne pas avoir manqué votre utilité à La pie douloureuse. Vous aussi avez là une opportunité, et si vous n'avez pas encore conscience de sa grandeur, vous ouvrirez bien vite les yeux. Faites bien à mes côtés et je ne serai pas mauvais prince à la fin. Mais faites le coquin, et point de prince, plutôt des fers et une invitation au Châtelet. J'espère vous voir dans cette salle demain matin.
Aymeric se lève, empochant la chevalière de Jules et accueillant le dragonnet Postillon sur son épaule gauche. Sur le chemin de sa chambre il laisse un mot à l'attention de Mme Deleuze et de Rodric, au sujet de Ronsard. Et le soleil apportera bien vite une nouvelle journée.
Insensés que nous sommes, nous voulons tout conquérir,
comme si nous avions le temps de tout posséder
.

Frédéric II de Prusse

Avatar du membre
le_poulpe
Membre actif
Messages : 221
Enregistré le : 25 septembre 2004, 19:49
Localisation : innsmouth

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar le_poulpe » 22 octobre 2019, 20:10

Messieurs ; bien l’bonjour, comme je dis par chez moi.

Une lettre. Une lettre pour prendre une décision, peut-être trop hâtive mais qui murie depuis des semaines. Pour expliquer ma décision, je vais vous faire une historique de la situation.

Lorsqu’il y a deux ans, le président Bob Fortune nous a demandé de faire des propositions de livres pour le club, je me suis mis à réfléchir à quels types de JDR je pourrais penser. En faisant un tour d’horizon des tables proposées et des livres présents dans la bibliothèque, j’ai pensé que l’époque de cape et d’épées n’était pas représentée. Ai-je été influencé par mes e-lectures sur la toile, par des critiques et des essais de JDR, pour proposer les Lames du Cardinal ? Une simple idée pour agrémenter le club d’une proposition jamais faite. J’ai aussi égoïstement proposé des livres pour moi : Cthulhu 1890 et League of Adventures.
Le résultat des votes m’étonna et je fus heureux de voir que TOUTES mes propositions arrivèrent sous une forme bien tangible de livre pour la bibliothèque. J’avoue que mon empressement à récupérer League of Adventure ou Cthulhu 1890 (nommé lors de la fameuse et mythique 4ème édition ; Cthulhu by gaslight), fit passer les Lames du Cardinal au second plan.

Et là, les complications arrivèrent ;
À la suite de la réception de la boite, personne ne s’empressa de la prendre pour l’étudier et la proposer comme table de jeu. Il faut dire que seuls les commentaires de ceux qui ne voulaient pas y jouer apparurent. Ce n’est qu’ensuite que des joueurs tentés par l’expérience se firent connaitre. Un seul, et gloire à lui, prit le temps et l’énergie de compulser les livres. Il ne maitrisa pas. C’est son choix, appuyé sur une lecture du JDR et pour ça, je respecte son choix. J’avoue qu’égoïstement, j’attendais qu’il maitrise. Mais ne le faisant pas, je me suis senti obligé de proposer ce JDR au club.
J’avais fait acheter ce jeu au club, et la somme n’était pas dérisoire. Je me DEVAIS de le maitriser. Je relis tous les commentaires et sortis 4 pseudos de personnes désireuses d’essayer ce système de jeu novateur et cette nouvelle ambiance. A ma grande surprise, et malgré le fait d’imposer un fonctionnement quelque peu alternatif dans l’organisation de ces parties, les joueurs furent au RDV et au jour d’aujourd’hui, le groupe est composé de 6 personnages-joueurs et actifs.
Ce nombre, quoi que normal pour une table de JDR, me parait important, vu que toutes mes autres tables proposées arrivent difficilement à atteindre le nombre de 4 joueurs.

Quoi qu’il en soit et qu’importe le pourquoi, je me suis retrouvé à maitriser ce JDR.
Et voilà mon dilemme ; je n’aime pas maitriser les Lames du Cardinal !

C’est ma seule et véritable table active, et pourtant, ni je n’aime les JDR d’épées … (même si le 17ème siècle et ses intrigues de cours et les complots qui s’y trouvent, me plaisent) … ni même le siècle que je ne maitrise pas assez et que je découvre autant que mes joueurs.
Cela m’impose de sortir de ma zone de confort et de déployer une énergie folle pour maitriser, ne serait-ce qu’un simple scénario. Je n’en veux plus. Quand je pense à quelle situation proposer dans un scénario, ce n’est jamais en rapport avec les Lames du Cardinal. Ce sont les premiers scénarios que je ne modifie pas, que je ne m’accapare pas en les faisant miens et leur apportant ma touche. Tel un lecteur, je vais suivre le scénario à la virgule prêt … ou presque, et cela m’ennuie. Je pense que je ne suis pas fais pour ce JDR.

Donc ;
J’annule la prochaine partie des Lames du Cardinal et sachez que je ne proposerais plus jamais des parties de ce JDR. Je vous rapporte la boite et j’y glisserais dedans toutes les ressources récupérées sur la toile dans une clé USB. Je reste à la disposition de quiconque aurait besoin de moi pour proposer ce JDR comme table au club … à tel point, que je pourrais m’effacer pour laisser la place à d’autres.

Ce JDR est exceptionnel. Il repense tout le système de simulation des JDR. Il pousse les joueurs à développer des techniques peu utilisées dans les autres systèmes ; les relations sociales sont aussi importantes que vos compétences particulières, la coopération entres les joueurs permettra de battre tous les adversaires, même le plus coriaces, les tests de compétences ne sont pas là pour vous faire échouer, le système des combats s’appuie plus sur les descriptions, et tout cela sans aucuns dés !
Essayez-le ! ! !

Je vous présente mes excuses pour cet arrêt brutal, mais faut savoir être cohérent entre les pensées et les actes :
« je pense ce que je dis et je dis ce que je pense » !
Je continuerais à proposer autres choses, d’autres tables de JDR … pour les 2 ou 3 ou 4 joueurs qui supportent mes propositions.

Bien à vous.
Le poulpe.



merci
J
Ph’nglui mgw’naft Cthulhu R’lyeh wgah’nagl fhtagn

Avatar du membre
OmbreDragon
Membre actif
Messages : 352
Enregistré le : 10 septembre 2004, 18:19
Localisation : Tolosa
Contact :

Re: "Jusqu'à la lie" ... Les Lames du Cardinal

Message non lupar OmbreDragon » 22 octobre 2019, 21:55

le_poulpe a écrit :Et voilà mon dilemme ; je n’aime pas maitriser les Lames du Cardinal !


Je regrette ta décision bien sûr. Mais le MJ est un joueur aussi, et c'est pas ludique si un des joueurs ne s'amuse pas.
Merci pour ces quelques parties et excellentes soirées, avec ET au service de Ton Eminence, duc d'Imagination et cardinal des Tentacules :)

le_poulpe a écrit :C’est ma seule et véritable table active, et pourtant, ni je n’aime les JDR d’épées … (même si le 17ème siècle et ses intrigues de cours et les complots qui s’y trouvent, me plaisent) … ni même le siècle que je ne maitrise pas assez et que je découvre autant que mes joueurs.
Cela m’impose de sortir de ma zone de confort et de déployer une énergie folle pour maitriser, ne serait-ce qu’un simple scénario.


Mais un autre, sans être dans son siècle de prédilection, découvre bien moins que le MJ et les joueurs... et se trouve moins hors zone de confort.

Et puis rien ne peut être définitif avec les dragons multi séculaires. Il y a toujours un héritier des dragons, dans l'Ombre, pour se lever et menacer le Royaume...
Ou pour faire jouer.

le_poulpe a écrit :J’annule la prochaine partie des Lames du Cardinal et sachez que je ne proposerais plus jamais des parties de ce JDR. Je vous rapporte la boite et j’y glisserais dedans toutes les ressources récupérées sur la toile dans une clé USB. Je reste à la disposition de quiconque aurait besoin de moi pour proposer ce JDR comme table au club … à tel point, que je pourrais m’effacer pour laisser la place à d’autres.


Je pose donc par avance ma patte écaillée et griffue sur la boite de base et la boite Arcanes.

Je ne dis pas que ça sera pour de suite. Au moins le temps de voir si ça me semble plus simple pour moi à maitriser que "Un pour tous" (cape et épée avec système Ubiquity).
Mais j'ai envie de proposer une table "club", mon autre table étant davantage "potes".
Si cela se fait, j’offrirai la priorité aux premiers joueurs de cette table qui se ferme.
Insensés que nous sommes, nous voulons tout conquérir,
comme si nous avions le temps de tout posséder
.

Frédéric II de Prusse