Chronique des îles de Lénur VDA V20

Les campagnes jouées au club, en cours ou terminées.
Avatar du membre
celeste
Membre actif
Messages : 52
Enregistré le : 29 mai 2010, 16:44

Chronique des îles de Lénur VDA V20

Message non lupar celeste » 22 septembre 2019, 19:16

Contexte politique officiel :

La chronique se situe au dixième siècle en l’an 930 sur ce qui deviendra l’archipel des îles anglo-normandes. L’archipel est composé de plusieurs îles distinctes : Jersey, Guernesey, Aurigny, Herm, Sercq, les Minquiers, les Ecréhous et les îles de Chaussey. L’archipel est indépendant et est entouré par de puissants voisins : le duc Guillaume Longue-épée de Normandie (tradition chrétienne) et le duc Alain Barbetorte de Bretagne (tradition druidique).

Le territoire de Jersey est gouverné par le comte Juste de Saint-Helier (tradition chrétienne), le territoire de Guernesey est dirigé par le jarl (comte) Cobo Barberie (tradition viking), le territoire d’Aurigny est dirigé par le baronnet William d’Alderney (tradition chrétienne celtique), le territoire d’Herm est dirigé par le chevalier Pierre d’Herme (tradition chrétienne), le territoire de Sercq est dirigé par le chevalier Eustache Sark (tradition saxonne), le territoire des Ecréhous est dirigé par la baronne Aliénor de la Morandière (tradition chrétienne), le territoire des Minquiers est dirigé par le chevalier Jean Raspail (tradition chrétienne) et le territoire des îles Chausey est dirigé par le Baron Yan du Mont-Dôl (tradition druidique).

Les tensions entre le duc de Normandie et le duc de Bretagne ne font qu’augmenter depuis la mort du duc Rollon de Normandie. Les îles de Lénur sont un enjeu stratégique pour les deux camps sur le plan maritime et leurs prétentions à les vassaliser ne cesse de croître ; d’autant plus que les seigneurs des îles de Lénur sont divisés entre eux du fait de vieux contentieux politiques et économiques non réglés ainsi que d’opposition de foi religieuse. Le duc de Bretagne s’efforce de convaincre les différents seigneurs qu’il peut les protéger contre les velléités du duc de Normandie. En effet, celui-ci ne cache pas son désir d’annexer les îles de Lénur et propose aux seigneurs de lui prêter allégeance avant que l’inexorable n'arrive.

Au niveau des îles de Lénur, le comte de Jersey est hostile à une vassalité à l’égard des deux duchés et s’efforce de regrouper subtilement autour de lui l’ensemble de la population et des seigneurs insulaires. Le chevalier d’Herm, la baronne des Ecréhous et le chevalier des Minquiers ont déjà rejoints sa proposition d’alliance. Le jarl de Guernesey est en rivalité économique avec le comte de Jersey et est hostile au duc de Normandie à cause de son allégeance religieuse au christianisme. Il entretient des relations convenables sur le plan commercial avec le chevalier de Sercq ainsi que la baronne des Minquiers. Le baron de Chausey, quant à lui, entretient de très bonnes relations avec le duc de Bretagne. Identiquement, le baronnet d’Aurigny a également des relations convenables avec le duc de Bretagne bien que pas si étroite que le Baron de Chausey.

https://images.app.goo.gl/uvuikYa6UT2nT6x39
Modifié en dernier par celeste le 22 septembre 2019, 19:30, modifié 6 fois.
Il faut le dire simplement : ça ne latte jamais assez !

Avatar du membre
celeste
Membre actif
Messages : 52
Enregistré le : 29 mai 2010, 16:44

Chronique des îles de Lénur VDA V20

Message non lupar celeste » 22 septembre 2019, 19:18

Protagonistes politiques connus :

- Jersey :
Le comte de Jersey : sire Juste de Saint-Helier (chrétien romain) / Ventrue lignée chevaleresque
La comtesse de Jersey : dame Amandine de Portbail (chrétienne romaine) / Toréador
Le sénéchal de Jersey : maître Gédéon Lessec (chrétien romain) / Mage de la maison Jerbiton
Le commandant de la garde : sire Augustus de Saint-Helier (chrétien romain) / Infant du comte
L’amiral de la flotte : dame Emilia Loinvoyante (chrétienne romaine) / Goule de la comtesse
Le maître des secrets : maître Jacques Deguingoï (chrétien romain) / Nosferatu
Le maître alchimiste : maître Félicien Janvien (chrétien romain) / Humain Génie
Le grand veneur : sire Pierre d’Horbort (chrétien romain) / Goule du comte

- Guernesey :
Le Jarl de Guernesey : Cobo Barberie (tradition viking) / Demi-Géant Noïad
Le second du Jarl : Sven Svenson (tradition viking) / Mage changeforme de la maison Bjornaër
La devineresse : Rosépine / humaine douée du don de vision
L’ombre du Jarl : Birgit Olgadöttir (tradition viking) / Arhimane
L’intendant du Jarl : Jurt Haroldson / Caïtiff

- Chausey :
Le Baron de Chausey : sire Yan du Mont-Dôl (tradition druidique) / Gangrèl marin
La Baronne de Chausey : dame Eliana du Mont-Dôl (tradition druidique) / Séthite combattant
L’amiral de la flotte : sire Bran du Mont-Dôl (tradition druidique) / Infant du baron
Le commandant de la garde : sire Delwyn du Mont-Dôl (tradition druidique) / Infant du baron

- Les Ecréhous :
La baronne des Ecréhous : Dame Aliénor de la Morandière (chrétienne romaine) / vieux clan Tzimisce
Le capitaine de la garde : sire Edouard de la Morandière (chrétien romain) / Infant de la baronne
L’amiral de la flotte : sire Maxens de la Morandière (chrétien romain) / Infant de la baronne
La maîtresse des secrets : Damoiselle Laurence Lune (chrétienne romaine) / Malkavienne féerique
L’intendante : Damoiselle Alicia Grilius (chrétienne romaine) / Capadocienne

- Aurigny :
Le Baronnet d’Aurigny : William d’Alderney (chrétien celtique) / Toréador
Le capitaine de la garde : Sire Damien d’Alderney (chrétien celtique) / Infant du baronnet
L’amiral de la flotte : sire Ewenn d’Alderney (chrétien celtique) / Goule du baronnet

- Herm :
Le chevalier d’Herm : sire Pierre d’Herme (tradition chrétienne) / vrai Lasombra
L’intendante d’Herm : damoiselle Elise d’Herme (tradition chrétienne) / Infante du chevalier

- Les Minquiers :
Le chevalier des Minquiers : sire Jean Raspail (tradition chrétienne) / Vrai Brujah

- Sercq :
Le chevalier de Sercq : sire Eustache Sark (tradition saxonne) / maître d’arme humain
L’épouse du chevalier de Sercq : dame Béatrix Sark (tradition saxonne) / mage forgeronne Verditius
Le commandant de la garde : sire Franck Sark (tradition saxonne) / fils aîné du chevalier
L’amiral de la flotte : sire Rödolf Sark (tradition saxonne) / fils cadet du chevalier
L’intendante : damoiselle Anna Sark (tradition saxonne) / fille benjamine (jumelle de Carla)
La maîtresse des secrets : damoiselle Carla Sark (tradition saxonne) / fille benjamine (jumelle d’Anna)
Il faut le dire simplement : ça ne latte jamais assez !

Avatar du membre
celeste
Membre actif
Messages : 52
Enregistré le : 29 mai 2010, 16:44

Chronique des îles de Lénur VDA V20

Message non lupar celeste » 22 septembre 2019, 19:48

Scénario 1 : Le palimpseste du baronnet d’Aurigny.

Virgile : Damoiselle Greta du Mont-Dôl (fiancée du fils aîné du comte de Jersey)
Pat : Dame Kjerstine Olafsdöttir
Christophe : Capitaine Robert Raspail

Les personnages embarquent à Saint-Helier sur le navire su capitaine Robert Raspail en direction de l’île d’Aurigny ; ils voyage par le grand large pour éviter au maximum les risques inhérent à tout voyage en mer. Après avoir fait une traversée sans incidents notoires à bord du navire du capitaine Robert Raspail, les personnages débarquent à Port de Braye et découvrent une cité moderne et prospère. Ils décident de se rendre au manoir du baronnet d’Alderney et sont bien accueillis. Ils se rendent compte de la modernité de la structure et prennent leurs quartiers en attendant le retour du maître des lieux partis en inspection sur l’île.

Le soir, ils dînent avec le maître des lieux et son infant. La discussion dérive assez vite sur le motif de leur visite et le baronnet accepte de négocier un traité d’alliance si les personnages arrivent à lui rapporter un exemplaire du palimpseste d’Archimède qu’un marchand nommé Silas résidant au port normand de Diélette n’a pas livré. En effet, celui-ci demande un surplus pour frais inattendu en menaçant, s’il n’est pas réglé, de reompre l'arrangement et de vendre le précieux livre au comte de Saint-Eustel en Cornouailles qui accepterait ses conditions.

Ils acceptent donc et se rendent sur place et rencontre le gouverneur Oreste et sa cour et font bonne impression auprès de celui-ci. Après cela, ils se rendent à la maison des muses pour écouter une artiste dont le marchand Silas est épris. Ils obtiennent un rendez-vous pour le lendemain soir avec lui afin de parler des termes de la négociation.

Le lendemain soir, ils se rendent au rendez-vous chez maître Silas et s’ensuit une discussion commerciale et politique un peu houleuse qui se finit, lors de l’arrivée de l’infant du comte de Saint-Eustel par une demande d’ordalie à l'encontre de Silas de la part de damoiselle Greta pour régler le conflit. L’infant du comte de Saint-Eustel accepte d'être juge de l’ordalie et demande à chacun de choisir son champion. Le fiancé de damoiselle Greta est mandé pour représenter les intérêts du baronnet d'Aurigny et le capitaine de la garde du gouverneur est nommé pour représenter les intérêts du marchand Silas.

Le fiancé de damoiselle Greta gagne le combat en faisant grâce au vaincu ce qui permet de remporter le livre sans avoir à le payer celui-ci. De retour à Aurigny, le Baronnet est ravi d'autant plus que le livre convoité ne lui a rien coûté. Il acceptera de signer un traité d'alliance avec le comte de Jersey.
Modifié en dernier par celeste le 22 septembre 2019, 20:16, modifié 1 fois.
Il faut le dire simplement : ça ne latte jamais assez !

Avatar du membre
celeste
Membre actif
Messages : 52
Enregistré le : 29 mai 2010, 16:44

Chronique des îles de Lénur VDA V20

Message non lupar celeste » 22 septembre 2019, 20:15

Scénario 2 : Disparitions près du monastère de saint Aubin.

Virgile : Damoiselle Greta du Mont-Dôl
Pat : Damoiselle Kjerstine Olafsdöttir
Vincent : Pythéas
Damien : Collin Willow

Alors que Damoiselle Greta venait de faire un rapport au comte de Jersey sur sa première mission, un moine de l’abbaye de Saint Aubin est reçu par celui-ci. Le père abbé demande de l’aide du comte suite à la disparition de trois personnes : une bergère issue d’une des familles de notable du village près du monastère, le frère Cadfaël qui est un maître herboriste reconnu et un éclaireur représentant le comte dans le village.

Le lendemain, une petite délégation dirigée par damoiselle Greta part en chariot en direction du monastère et arrivera en début de soirée. Ils sont accueillis au monastère et choisissent de prendre leurs quartiers à l’auberge du village. Après s’être renseigné sur le village et les différentes personnes importantes auprès du bourgmestre, ils décident d’aller voir un mystérieux individu qui leur a proposé de les rencontrer dans la forêt près d’un étang.

Arrivé sur place un peu tardivement, l’individu n’est pas là mais il découvre qu’il y a un tumulus sous l’étang protégé par une sorte de gardien féerique qui demande un prix pour pouvoir passer qu’ils acceptent de payer. En explorant le tumulus, ils découvrent les corps de l’éclaireur et de la bergère totalement vidés de leur essence vitale ainsi que le corps encore vivant du maître herboriste Cadfaël qui semble avoir survécu miraculeusement à une violente agression mystique grâce à sa foi. Ils le soignent et écoutent ses explications.

Celui-ci explique que des mercenaires dont certains sont également morts dans le tumulus ont capturé les personnes qu’ils ont trouvées pour nourrir l’esprit emprisonné dans ces lieux. Celui qui dirigeait l’opération était l’apprenti d’un mage nommé maître Hellburn. Après avoir évité les différents pièges du tumulus et être sorti avec le frère Cadfaël et l’objet qui emprisonnait l’esprit maléfique du tumulus, ils retrouvent à l’extérieur l’individu qui leur avait donné rendez-vous qui prétend être un gardien appartenant à la meute des crocs blancs (tribu des crocs argentés). Ce dernier explique qu’il a repéré la piste des mercenaires allant vers l’ouest.

Après un détour au monastère pour déposer le frère Cadfaël et constater la reconnaissance du père abbé, ils décident de se suivre la piste encore fraîche. Malgré le temps leur empressement, ils arrivent trop tard car un navire battant pavillon d’Avranches (en Normandie) les attendait.
Malgré qu’ils n’aient pu arrêter les mercenaires ayant délivré l’esprit du druide de sang, ils retournent à Saint Hellier pour informer le comte de la situation. Celui-ci les félicite pour avoir retrouvé sain et sauf le frère Cadfaël en se demandant quel impact cette opération aura dans ce qui se trame.
Il faut le dire simplement : ça ne latte jamais assez !

Avatar du membre
celeste
Membre actif
Messages : 52
Enregistré le : 29 mai 2010, 16:44

Chronique des îles de Lénur VDA V20

Message non lupar celeste » 16 octobre 2019, 17:14

Scénario 3 : Le squale vengeur des Ecréhous

Virgile : Damoiselle Greta du Mont-Dôl
Pat : Kjerstine Olafsdöttir
Vincent : Maître Pythéas de Massilia
Christophe : Capitaine Robert Raspail
Jean-Fred : Jean Aubin

Damoiselle Alicia Grilius demande au groupe de personnages de se rendre dans l’archipel des Ecréhous car les bancs de poissons semblent mystérieusement déserter l’endroit sans explications et la baronne étant en délégation diplomatique à l’île de Guernesey et elle-même en ambassade ici, elle a besoin de personnes pour s’occuper de l’affaire au plus tôt.

Ils se rendent, grâce au navire du capitaine Rapsail, à l’île de la Morandière où ils rencontrent le bourgmestre qui les invite chez lui et où se manifeste, au travers de lui, l’esprit d’un érudit nommé Tristan qui serait le sire de la baronne. Celui-ci leur fait part de certaines connaissances anciennes. Ils apprennent aussi sur la criée qu’un pêcheur nommé Stephen serait un des rares pêcheurs à réussir à faire des prises.

Ils se rendent ensuite au marché de la maîtresse île où se trouve le château de la baronne (qui n’est pas là). Ils rencontrent le jeune pêcheur chanceux et sa compagne au marché, puis, Damoiselle du Mont Dol lui achète toute sa pêche pour la distribuer aux plus démunis. En discutant avec lui, celui-ci leur dit qu’il aurait échappé de peu à la mort car il n’était pas présent lorsque le navire du capitaine Janus le calvaire est passé pour prélever un tribut. Sa jeune sœur aurait été enlevée par ce dernier ainsi qu’une autre jeune femme ; de plus, ses parents et les familles alentours auraient été tués.

Par ailleurs, ils rencontrent l’infant de la baronne qui est chargé d’administrer les lieux en l’absence de cette dernière ainsi que la maîtresse des secrets de celle-ci.

Ils décident de se rendre sur les îles de Chausey car le flibustier mouillerait là-bas assez fréquemment dans une des criques. Ils réussissent à trouver le calvaire et parlementent avec le capitaine Janus qui leur apprend que Harold fût un bon second jusqu’à récemment où il a tué des familles de pêcheurs qui leur fournissaient de la nourriture et il a enlevé de jeunes femmes.

Son changement d’humeur aurait commencé lorsqu’il se serait rendu au couvent de l’aube pour livrer certaines cargaisons selon les accords qu’ils ont avec les moniales du couvent. Toutefois, Harold aurait toujours était une personne brutale et assez solitaire qui ne se laissait pas marcher sur les pieds.

Ils se dirigent ensuite vers Blanche île pour se rendre au couvent afin de rencontrer une mystérieuse jeune femme rousse. Arrivés sur place, la situation est tendue et ils ne sont pas les bienvenus. Toutefois, ils arrivent à converser avec Tania, la demi-sœur d’Harold, qui leur explique que celui-ci était furieux d’apprendre que celui qui était un serviteur de la baronne en même temps que lui va être promu alors qu’il l’avait toujours surpassé en tout et qu’il estime avoir été chassé sans bonnes raisons.

Ils vont ensuite au niveau du pêcheur et quelqu’un utilisant le don de communication avec les animaux réussit à converse avec lui. Celui-ci est transformé magiquement en squale et fait volontairement fuir tous les bancs de poissons loin de l’archipel pour attirer la baronne et se venger d’elle. Celui-ci serait prêt à transiger si on lui apporte une très belle jeune femme comme sacrifice. Sa proposition est refusée et le squale prend la fuite sentant visiblement qu’il n’aurait peut-être pas le dessus en cas d’affrontement.

Par ailleurs, au centre de l’archipel, il y aurait des ruines Atlantes qui auraient été visitées par un explorateur célèbre de l’ordre d’Hermès qui aurait mis au point une sorte de scaphandre magique. Celui-ci cherche visiblement un portail menant vers l’endroit où auraient fui les atlantes survivants ainsi que les clés permettant d’ouvrir le portail.

Ils décident finalement de se rendre auprès de l’infant de la baronne pour lui rendre compte de la situation. Celui-ci possède des filets en métal qui devraient permettre de capturer la bête. Il va attendre le retour de l’amiral de la flotte et conseiller aux pêcheurs d’éviter de sortir en mer trop loin des côtes.
Il faut le dire simplement : ça ne latte jamais assez !