Vote blanc - Voter c'est d'abord faire son devoir...

Réservé aux membres.
Pour ceux qui ont attrapé la "réfléchîte aigüe" cette maladie qui consiste à réflechir tout le temps sur tout, et en particulier sur des sujets intéressants...
Faites nous part de vos conclusions ici.
Avatar du membre
OmbreDragon
Membre actif
Messages : 350
Enregistré le : 10 septembre 2004, 18:19
Localisation : Tolosa
Contact :

Vote blanc - Voter c'est d'abord faire son devoir...

Message non lupar OmbreDragon » 17 mai 2014, 18:28

... avant d'exercer un droit.

Il y a maintenant reconnaissance d'un moyen autre que l'abstention pour exprimer un ras-le-bol, ou un désintérêt. D'autant que l'abstention est trop facilement mise en avant comme "ras-le-bol des partis du système", au profit des "partis des extrêmes".
Ce moyen est ICI

"La loi vise à prendre en considération le vote des électeurs qui, par un vote blanc (enveloppe vide ou bulletin vierge), signifient leur refus de choisir entre les candidats en lice. Elle prévoit que les votes blancs soient désormais décomptés séparément des votes nuls et annexés en tant que tels au procès-verbal."

De cette manière, il est donc maintenant reconnu que l'électeur exprime le choix d'un non-choix, aucune proposition ne lui convenant (y compris celles des extrêmes, pour faire écho à ce que je disais juste ci-dessus).

"Le nombre des votes blancs n’intervient toutefois pas dans la détermination du nombre des suffrages exprimés, mais il est mentionné dans les résultats du scrutin."

Ce point là est dommageable (à mon humble avis), car les décideurs pourront certes jouer là-dessus pour moins le prendre en compte. Mais il est fort à parier qu'un % conséquent de "blancs" ne pourra qu'être constaté par les médias. Enfin et surtout, le vote blanc pourra peut être alors devenir un "parti" au même titre que l'est devenue l'abstention, mais avec des avantages :
- montrer l'attachement des citoyennes et citoyens à leur devoir et leur droit,
- montrer que même les solutions extrêmes sont refusées.

Quoi qu'il en soit, quoi que vous puissiez choisir car vous en êtes libres, en un seul mot : votez !
Insensés que nous sommes, nous voulons tout conquérir,
comme si nous avions le temps de tout posséder
.

Frédéric II de Prusse